Bébé

En montagne avec bébé: combien de mètres d'altitude pouvez-vous atteindre avec votre bébé ?

Que ce soit pendant les vacances de ski, lors d'une journée de randonnée avec trajet en télécabine ou même lors du franchissement d'un col en voiture, la prudence est de mise lors des voyages en montagne durant les premières années de la vie. Avec un bébé ou un enfant en bas âge, il ne faut pas dépasser les 2000 mètres d'altitude. Il ne faut pas non plus monter trop vite en altitude en peu de temps: Les trajets en gondole ou en voiture au-dessus des montagnes peuvent provoquer chez le bébé une pression dans l'oreille accompagnée de douleurs. Boire ou téter aide à équilibrer la pression. Ce que vous devez savoir si vous voulez prendre de l'altitude avec votre bébé.

Partir à la montagne en altitude avec bébé? Durant la première année de vie, il faut être prudent. Image: GettyImages Plus, Everste

Prendre de la hauteur avec son bébé: l'essentiel

  • Au cours de la première année de vie, ne dépassez pas les 2000 mètres d'altitude avec votre bébé. À partir de trois ans, les enfants peuvent aussi monter à 2500 mètres d'altitude et plus. En savoir plus.
  • Les jeunes enfants peuvent avoir le mal des montagnes et manquer d'oxygène, ce qui, dans le pire des cas, peut être à l'origine de la mort subite du nourrisson. En savoir plus.
  • Lorsque vous partez à la montagne, observez bien votre enfant: crie-t-il davantage ou semble-t-il étourdi et apathique? Dans ce cas, descendez immédiatement. Plus.
  • Évitez de monter et de descendre rapidement en altitude. Cela entraîne une pression douloureuse dans les oreilles. L'allaitement, la boisson ou la tétée sont des moyens de lutter contre la douleur. En savoir plus.

Vousavez prévu des vacances au ski ou une randonnée et vous ne savez pas si votre bébé est prêt pour cela? Cette inquiétude est justifiée. La prudence est en effet de mise durant les premières années de la vie.

En altitude avec bébé: pas plus de 2000 mètres d'altitude

Au cours de la première et de la deuxième année de vie du bébé, vous devez être très prudent lorsque vous voyagez en altitude. Les experts recommandent de ne pas marcher longtemps à plus de 2000 mètres d'altitude avec un bébé. Il se peut que le bébé ait du mal à s'adapter aux conditions et qu'il ait du mal à respirer.

Le pire scénario contre lequel les experts mettent en garde est celui de la mort subite du nourrisson: il se peut que l'enfant ait le mal des montagnes et souffre d'un manque d'oxygène en raison de l'air moins oxygéné de la montagne. Cela peut favoriser pauses respiratoires et, dans le pire des cas, être à l'origine d'une mort subite du nourrisson, peut-on lire sur le site du Club alpin suisse (CAS).

Partir à la montagne avec un bébé: recommandations sur l'altitude

Les recommandations concernant l'altitude à laquelle on peut partir en montagne avec un bébé divergent quelque peu. Alors que certains pédiatres conseillent de ne pas dépasser 1500 mètres pendant la première et la deuxième année de vie, d'autres fixent la limite à 2000-2500 mètres pendant les trois premières années de vie. Une bonne règle générale avec un bébé et un jeune enfant est de ne pas passer de longues périodes à une altitude supérieure à 1500 mètres au-dessus du lieu de résidence du bébé. Ainsi, si vous habitez à 450 mètres d'altitude, la limite est de 1950 mètres.

À partir de trois ans, les enfants commencent à être un peu plus robustes et peuvent également monter à des altitudes comprises entre 2500 et 3000 mètres. Mais n'oubliez pas qu'il y a aussi des adultes en bonne santé qui ont des difficultés à partir de 2500 mètres d'altitude ! En outre, à cet âge, les enfants ne sont pas encore capables d'évaluer quand c'est trop et de dire clairement qu'ils ne se sentent pas bien. C'est pourquoi il faut ouvrir les yeux et les oreilles !

Peu importe que ce soit à 1500 ou 2300 mètres: Si vous remarquez que votre enfant ne se sent pas bien, descendez le plus vite possible. Dans la plupart des cas, le malaise disparaît rapidement. Il est néanmoins recommandé de faire un check-up chez le pédiatre.

Si vous prévoyez un séjour en altitude, demandez conseil à votre pédiatre au préalable, par mesure de sécurité.

Hauteur de bébé: compensation de la pression lors des trajets en gondole et en voiture

Outre la hauteur du séjour, il est également important d'aborder la montée comme la descente lentement. Ainsi, l'enfant aura le temps de s'habituer à l'altitude et n'aura pas non plus de pression dans les oreilles. En règle générale, la limite est de 150 mètres de dénivelé par heure. Cette règle ne s'applique évidemment pas aux trajets en télécabine ou en télésiège. Les trajets en voiture à travers les cols et les Alpes peuvent également provoquer une pression dans les oreilles du bébé.

Conseil en cas de montée et de descente rapides : aidez votre enfant à équilibrer la pression en lui donnant le biberon ou en l'allaitant lors de la montée et de la descente. La succion et la tétine de la sucette peuvent également aider à lutter contre la pression auriculaire.

Faire de la randonnée avec un bébé: Faites attention à l'altitude

Même si vous êtes des montagnards passionnés, vous devriez, dans les premières années de la vie, vous concentrer sur l'enfant et non sur vos ambitions. Une randonnée ou une excursion en montagne à une altitude modérée ne pose aucun problème si maman est (à nouveau) suffisamment en forme et si l'enfant se sent à l'aise dans l'écharpe porte-bébé ou, plus tard, lorsqu'il saura s'asseoir, dans la poussette. Mais si vous vous rendez dans la zone des 1500 mètres d'altitude, vous devez surveiller votre bébé de près.

En cas d'anomalie, quelle qu'elle soit, il faut immédiatement descendre, conseillent les experts du CAS. Des anomalies peuvent se manifester dans le comportement alimentaire ou ludique, mais aussi en cas de pleurs inhabituels ou d'irritation. Cela ne vaut d'ailleurs pas seulement pour les bébés, mais aussi pour les jeunes enfants jusqu'à cinq ans environ. Les enfants à partir de trois ans devraient certes pouvoir supporter des altitudes de plus de 2500 mètres, mais ils ne peuvent pas encore dire clairement quand ils se sentent mal. Alors, ouvrez l'œil !

Pour que la randonnée avec bébé soit réussie et aussi amusante, il y a bien sûr d'autres points à prendre en compte: L'équipement, la protection contre le froid et le soleil, l'itinéraire et la durée de la randonnée. Vous trouverez également des conseils à ce sujet auprès du CAS.

Votre bébé souffre-t-il du mal des montagnes?

Le mal des montagnes ne touche pas seulement les bébés, mais aussi les adultes. Seulement, les adultes peuvent faire savoir qu'ils ne se sentent pas bien. Vous pouvez reconnaître que votre bébé peut souffrir du mal des montagnes s'il pleure plus que d'habitude ou s'il semble étourdi et apathique. En effet, ce que l'on appelle le mal des montagnes provoque des maux de tête, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements, des insomnies mais aussi des étourdissements. Il y a un risque que ces symptômes passent inaperçus ou soient perçus trop tard chez un jeune enfant.

Si vous remarquez que votre bébé souffre du mal des montagnes ou qu'il se sent mal en altitude: descendez immédiatement et réduisez l'altitude de votre lieu de séjour. Consultez également votre pédiatre après l'incident, par mesure de sécurité.