Bébé

Certains aliments ne conviennent pas aux bébés

Jan suce encore le sein de sa maman. Dans quelques semaines, il aura trois mois. Il commencera alors à s'intéresser aux aliments solides. Il peut goûter à beaucoup de choses, mais certains aliments ne conviennent pas encore aux bébés pendant leur première année.

Bébé: aliments inadaptés

Les aliments sucrés et salés ne conviennent pas aux bébés. Photo: iStock, Thinkstock

Certains bébés montrent très tôt un grand intérêt pour les aliments solides. Dès l'âge de quatre mois, ils peuvent commencer à découvrir le vaste monde des aliments. Une expérience passionnante et fascinante !

Mais: proposer plusieurs nouveaux aliments en même temps n'est pas souhaitable. "Il est judicieux d'introduire les aliments progressivement", explique la diététicienne Steffi Schlüchter, diététicienne diplômée ES auprès de la Société Suisse de Nutrition SSN, qui dirige le service d'information sur les questions de nutrition "Nutrinfo".

Exemple: dans la cuillère de bébé, il y a d'abord des légumes purs, comme des carottes, des pommes de terre ou des courgettes réduites en purée. Une cuillère à café d'huile de colza doit être ajoutée à la bouillie. Si le bébé est capable de digérer tout cela, on ajoute de la viande. De cette manière, il est facile de déterminer si l'enfant ne tolère pas un aliment.

Le sel ne convient pas aux bébés

"Les parents ne devraient pas saler les aliments complémentaires pendant la première année de vie", explique la diététicienne Steffi Schlüchter. "La raison en est que les reins ne sont complètement développés qu'à partir de la première année et qu'ils peuvent alors éliminer suffisamment l'excès de sel.

De nombreux parents pensent que la bouillie n'a pas de goût sans sel. Ne vous inquiétez pas: les bébés ont un sens du goût beaucoup plus fin. Comme ils perçoivent les ingrédients de manière plus intense, ils ne manquent pas d'épices.

Ne pas toucher au sucre

Les aliments et les boissons pour bébé ne devraient pas être sucrés - c'est ce que rappelle la diététicienne Steffi Schlüchter en expliquant la raison: "Les bébés s'habituent rapidement au goût sucré, qui est d'ailleurs inné. Cela augmente le risque de surpoids et également le risque de caries".

D'ailleurs, le sucre peut aussi s'appeler saccharose, glucose, sirop de glucose et fructose sur les emballages alimentaires. Le miel aussi est du sucre pur !

Pas de lait de vache pur comme boisson pendant la première année de vie

Au cours de la première année de vie, le lait de vache pur n'est pas recommandé comme boisson pour les bébés. La raison en est que le lait contient beaucoup de protéines de glace, qui peuvent être trop lourdes pour les reins des nourrissons.

"Les bébés ne devraient boire du lait de vache pur en grandes quantités que lorsqu'ils ont au moins un an", explique Steffi Schlüchter. Mais en petites quantités, comme le lait utilisé pour la préparation de bouillies par exemple, il ne fait généralement pas de mal à partir du neuvième mois de vie.

Le risque d'allergie n'est pas moindre lorsque les bébés évitent les aliments.

Vous pouvez également donner du poisson à votre bébé dans sa bouillie. Le risque d'allergie n'est pas moindre si les bébés évitent certains aliments.

Attention aux aliments durs

Attention non seulement aux ingrédients, mais aussi à la consistance des aliments: Si l'aliment est dur et qu'il est avalé, il y a un risque d'étouffement. C'est pourquoi il est judicieux de ne donner aux enfants que des noix moulues dans leurs céréales ou leur yaourt pendant les premières années de leur vie.

Poisson, œufs de poule, céleri, noix: Levée de l'alerte

Du poisson, des œufs de poule, du céleri, des noix râpées pour les bébés durant leur première année de vie? Autrefois, ces aliments étaient déconseillés afin d'éviter le développement d'allergies. "Mais cette appréciation n'est plus d'actualité", explique Steffi Schlüchter. Dans les "Recommandations pour l'alimentation des nourrissons 2009" de la Société de pédiatrie, on peut lire: "Il n'y a pas de preuves scientifiques convaincantes que le fait d'éviter ou de retarder l'introduction d'aliments potentiellement allergènes dans l'alimentation complémentaire, comme le poisson ou les œufs, peut réduire le risque d'allergie.Cela vaut aussi bien pour les enfants présentant un risque d'allergie élevé que pour ceux qui n'en présentent pas". Le nombre de ceux qui souffrent de la maladie cœliaque (intolérance au gluten) est même inférieur si de petites quantités de gluten sont introduites pendant que l'enfant est encore allaité. C'est ce que révèle une étude suédoise.

Viande: presque toutes les variétés conviennent

"Qu'il s'agisse de viande ou de volaille, de viande rouge ou de viande blanche, toute viande de bonne qualité convient aux bébés", souligne Steffi Schlüchter. La viande est une excellente source de fer et de zinc et une bonne source de vitamine B12. Les saucisses et la charcuterie ne devraient toutefois pas se retrouver dans l'assiette de bébé en raison de leur teneur élevée en sel.

Vous souhaitez que votre enfant grandisse sans viande ni poisson? Pour garantir une alimentation adaptée à l'âge et couvrant les besoins, vous devriez en parler avec votre pédiatre et établir un plan de menus individuel avec une diététicienne diplômée ES/HES. Steffi Schlüchter: "Il faut toutefois privilégier une alimentation pour nourrissons avec de la viande et du poisson afin de prévenir d'éventuelles carences en nutriments comme le fer".

Liens complémentaires sur le thème des aliments inappropriés pour les bébés

  • Le service d'information sur la nutrition NUTRINFO répond à des questions complémentaires sur: www.sge-ssn.ch
  • Brochure de la Société Suisse de Nutrition SSN (2010) "L'alimentation des enfants". Téléchargement gratuit sous: www.sge-ssn.ch
  • Recommandations pour l'alimentation du nourrisson de la Commission de nutrition de la Société suisse de pédiatrie (2009): www.swiss-paediatrics.org