Bébé

Ce qui aide vraiment en cas d'engorgement du lait

Le sein est douloureux, durci par endroits, chaud et rouge: L'engorgement du lait est l'un des troubles les plus fréquents chez les femmes qui allaitent. Nous vous révélons comment votre bébé peut vous aider à résoudre ce problème.

L'allaitement aide en cas d'engorgement du lait et ne présente aucun danger pour le bébé.

En cas d'engorgement douloureux du lait, les femmes ne doivent pas arrêter d'allaiter. Photo: cunfek, Getty Images

Pour de nombreuses mères,l'allaitementest un moment particulièrement intime avec leur bébé. Pourtant, des complications peuvent toujours survenir. L'engorgement du lait est l'un des problèmes les plus fréquents chez les mères qui allaitent et doit être traité de toute urgence. En effet, il peut se transformer en une inflammation du sein.

Quand parle-t-on d'engorgement lactifère?

L'engorgement lactifère se traduit par une accumulation de lait maternel dans les canaux tissulaires. Le lait maternel commence à durcir par endroits et provoque ainsi une zone chaude et douloureuse au niveau du sein. En règle générale, seules certaines parties du sein sont touchées, mais il arrive aussi que toute la zone du sein soit concernée.

Comment se forme l'engorgement lacté?

L'engorgement du lait peut survenir à tout moment et très soudainement. La raison de l'engorgement du lait maternel est une impossibilité d'écoulement, provoquée par exemple par le port d'un soutien-gorge trop serré ou qui serre. Un engorgement du lait peut également se produire si le sein n'a pas été entièrement vidé par l'allaitement ou si des intervalles inhabituellement longs séparent les tétées (par exemple parce que le bébé a dormi longtemps). Les sages-femmes mettent également en garde contre un niveau de stress trop élevé pour la mère, par exemple en raison de trop de tâches ménagères, de trop de visites, de disputes ou de trop peu de sommeil. En effet, les facteurs psychologiques sont également déterminants pour l'écoulement du lait.

Symptômes: comment reconnaître si le lait maternel s'accumule

L'engorgement du lait est très douloureux. De plus, les seins deviennent chauds, rouges et extrêmement tendus. Souvent, de petites indurations sont perceptibles par endroits. Même l'allaitement ne fonctionne plus correctement ; le sein ne se vide souvent pas aux endroits concernés, bien que l'on mette le bébé au sein.

Attention aux mammites

Lorsque le lait s'accumule dans le sein, c'est douloureux, mais inoffensif pour la mère et l'enfant. L'enfant peut boire sans problème les croûtes de lait qui se détachent des canaux porteurs après un engorgement. Cependant, il faut absolument traiter rapidement l'engorgement lactifère pour éviter qu'il n'évolue vers une inflammation du sein (mastite). Une mammite est une maladie à prendre au sérieux et s'accompagne souvent de fièvre, de frissons et de maux de tête.

Ce que vous pouvez faire pour que le lait coule à nouveau

1 Favoriser l'écoulement du lait

Pour faciliter l'écoulement du lait maternel accumulé, le sein peut être réchauffé avec précaution (par exemple à l'aide d'un coussin de noyaux de cerise ou d'un bain complet). La chaleur dilate les vaisseaux et donc les canaux porteurs dans lesquels le lait accumulé est bloqué.

2 Continuer à allaiter

En cas d'engorgement lacté douloureux, votre bébé est le mieux placé pour vous aider. En effet, même si cela fait mal, continuer à allaiter est la meilleure façon de traiter l'engorgement du lait. Une fois que l'endroit engorgé est vidé, on ressent rapidement un soulagement. Dans l'idéal, le bébé stimule alors la zone durcie du sein avec son réflexe de succion. Il est donc préférable de mettre l'enfant au sein de manière à ce que son menton repose directement sur l'engorgement. Si l'engorgement se situe sur le côté ou dans la partie inférieure du sein, une mise au sein ciblée ne pose aucun problème. En revanche, si l'engorgement se situe au-dessus du mamelon, il est recommandé de se mettre à quatre pattes et de coucher le bébé sur un coussin moelleux de manière à ce qu'il puisse atteindre facilement le sein et toucher l'engorgement de manière ciblée avec le menton.

3 Étendre la poitrine

Pour éviter un nouvel engorgement du lait, il faut veiller à ce que le sein soit toujours complètement vidé. Immédiatement après la tétée, il est possible de frotter doucement le sein afin de faire sortir tous les résidus des canaux lactifères.

4 Tirer son lait

Pour un traitement rapide, il peut également être utile d'exprimer son lait à l'aide d'un tire-lait. L'avantage de cette méthode est que l'on peut influer sur l'intensité de l'aspiration sur le sein.

5 Refroidir

Une fois que l'engorgement s'est résorbé et que tous les résidus de lait ont été éliminés du sein, les compresses rafraîchissantes ou les compresses de fromage blanc sur le sein ne sont pas seulement agréables. Le froid permet en outre aux canaux lactifères de se contracter et d'éviter l'écoulement immédiat de nouveau lait, qui pourrait entraîner un nouvel engorgement.

6 Attendre et boire du thé

La sauge et la menthe poivrée inhibent la production de lait. Buvez une tasse de thé avec ces herbes pour éviter que le lait ne s'accumule davantage. Mais contentez-vous d'une tasse, car ces herbes peuvent être très efficaces.

Quand vous devez consulter un médecin

Dès que la zone congestionnée se libère, les douleurs diminuent et l'engorgement lacté est éliminé. C'est souvent le cas après quelques heures déjà. Mais si elle dure plus de deux jours, il est conseillé de consulter un médecin afin d'éviter l'apparition d'une inflammation du sein.

Par Linda Freutel