Bébé

Vitamine D3: quelle est la quantité saine ?

Les pédiatres recommandent de prendre de la vitamine D en complément, surtout pendant la première année de vie. Pourquoi notre corps a besoin de vitamine D3 et quel est le dosage recommandé.

Vitamine D

Le soleil nous fournit de la vitamine D. Photo: ratmaner, iStock / Getty Images Plus

La vitamine D est très importante pour le développement de votre bébé: un apport suffisant est absolument nécessaire pour une croissance saine des os et des dents. Cette vitamine est, à proprement parler, une hormone qui favorise l'absorption du calcium et du phosphate, puis leur intégration dans les os. Une carence en vitamine D chez votre nourrisson peut entraîner des troubles de la croissance osseuse, également appelés rachitisme. Cela peut se manifester par exemple par un ramollissement des os, une déformation de la colonne vertébrale ou des jambes déformées. D'autres conséquences d'une carence en vitamine D peuvent être un retard dans l'éruption des dents, des caries ou encore un gonflement des articulations.

Recommandation: prise supplémentaire de vitamine D

Autant de bonnes raisons de veiller à ce que votre enfant absorbe suffisamment de vitamine D ! De manière naturelle, la vitamine D est principalement absorbée par la peau sous l'effet du rayonnement solaire. Par crainte du cancer de la peau, les bébés et les enfants ne sont aujourd'hui que rarement exposés au soleil, et ce pour de bonnes raisons. Et la crème solaire ne protège pas seulement des rayons nocifs, mais aussi de l'absorption de la vitamine D. L'alimentation ne peut pas non plus garantir un apport suffisant. Certes, le lait maternel contient naturellement de la vitamine D et le lait pour biberon est également enrichi en vitamine D, mais pas suffisamment pour garantir un apport suffisant.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande donc de prendre des suppléments de vitamine D en complément. Votre pédiatre vous prescrira de la vitamine D à partir de la deuxième semaine de vie jusqu'à la fin de la première année. La recommandation de l'OFSP va même plus loin et suggère la prise d'un supplément de vitamine D jusqu'au troisième anniversaire. Cependant, la caisse d'assurance maladie ne prend actuellement en charge que les coûts du supplément de vitamine D pendant la première année de vie.

De l'alcool dans les gouttes de vitamine D3?

Jusqu'à il y a quelques années, seules des gouttes de vitamine D3 contenant une solution alcoolisée étaient disponibles en Suisse. Cela peut inquiéter les parents. Le portail familial Swissmom lève toutefois l'alerte: il y a plus d'alcool dans une banane mûre que dans les quelques gouttes de vitamine D3 que reçoit le bébé - et vous les donneriez finalement sans hésiter à votre enfant, non ?

Un problème plus important peut toutefois être que votre bébé trouve le goût repoussant et refuse de le prendre. Si c'est votre cas avec votre bébé et que vous souhaitez vous épargner cette lutte quotidienne, vous avez la possibilité de donner des gouttes de vitamine D3 à base d'huile. Auparavant, les gouttes à base d'huile étaient souvent importées de l'étranger proche. En 2009, un tel médicament a également été autorisé en Suisse. Toutefois, les coûts ne sont pas ou que partiellement pris en charge par la caisse maladie. En outre, vous devez tenir compte du fait que les gouttes de vitamine D3 à base d'huile se conservent moins longtemps. Votre médecin ou votre pharmacien peut vous conseiller à ce sujet. Certains hôpitaux ou pharmacies fabriquent d'ailleurs leurs propres gouttes à base d'huile, dont les coûts sont en partie pris en charge par la caisse maladie.

Surdosage de vitamine D

Quelle que soit la forme de vitamine D3 en gouttes que vous choisissez, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de surdosage. L'OFSP recommande 400 unités internationales/jour (UI/jour) pendant la première année de vie, puis 600 UI/jour pendant la deuxième et la troisième année. Les UI sont une indication de mesure courante que vous trouverez également sur les gouttes de vitamine D3. Pour éviter tout surdosage, suivez scrupuleusement la notice d'emballage ou demandez conseil à votre médecin, pharmacien ou sage-femme. Un surdosage à long terme peut entraîner un dépôt de calcium dans les reins, ce qui peut conduire dans le pire des cas à une insuffisance rénale. Il ne peut d'ailleurs pas y avoir de suralimentation par voie naturelle, par exemple en raison d'un excès de soleil.

Assez de vitamine D pour les enfants plus âgés et les adultes

Les bébés et les jeunes enfants ont certes des besoins particulièrement élevés en vitamine D, mais les enfants plus âgés et les adultes devraient également veiller à en absorber suffisamment :

  • Pendant les mois d'été, il suffit de passer régulièrement du temps à l'air libre pour obtenir suffisamment de vitamine D.
  • Pendant les mois d'hiver, il convient en outre de veiller à une alimentation riche en vitamine D.
  • Les aliments naturellement riches en vitamine D sont les poissons gras comme le hareng et le saumon sauvage ou les œufs. Certains aliments sont spécialement enrichis en vitamine D. C'est le cas de la margarine, des céréales ou des produits laitiers.
  • La prise de compléments alimentaires contenant de la vitamine D ou des suppléments de vitamine D peut également être recommandée. Dans ce cas, veillez toutefois à ne pas consommer les deux en même temps, ce qui pourrait entraîner un surdosage.