Facebook Pixel
Bébé

Pourquoi les bébés finlandais dorment dans des boîtes en carton

L'État finlandais offre aux nouvelles mères une boîte en carton depuis près de 80 ans. Cette boîte est une sorte de kit de démarrage qui contient des vêtements, des lingettes et des jouets pour le nouveau-né. La boîte à bébé est devenue une partie intégrante de la maternité dans la culture finlandaise.

Un enfant dort dans la boîte en carton

Une image plutôt inhabituelle pour les parents suisses: un nouveau-né sommeille paisiblement dans une boîte en carton. Photo: The Baby Box Co.

En Finlande, toute personne qui attend un bébé se voit remettre une boîte en carton par l'État. À l'intérieur, il y a des grenouillères, des vêtements d'extérieur, des produits de bain pour le bébé ainsi que des couches, un sac de couchage et de la literie. Les futures mères décident si elles veulent la boîte à bébé ou de l'argent. La plupart choisissent la boîte parce qu'elle a une valeur financière et émotionnelle plus élevée que le montant versé.

La tradition de la boîte à bébé remonte aux années 1930. L'idée initiale était que chaque enfant, quel que soit son milieu financier, devait bénéficier d'un départ égal dans la vie. Au début, seules les familles nécessiteuses recevaient la boîte. Le règlement a été modifié en 1949 pour permettre à tous les futurs parents de prendre un bon départ avec leur enfant. Avec la nouvelle législation, cependant, il y avait une obligation: pour recevoir la boîte à bébé, les mères devaient se rendre chez un médecin ou dans une clinique prénatale avant la quatrième semaine de grossesse. Cela permettait non seulement aux femmes de disposer des ustensiles nécessaires pour leur bébé, mais aussi de s'assurer qu'elles étaient prises en charge par des médecins et des infirmières pendant leur grossesse.

Un lieu de sommeil d'un autre genre

Mais la boîte en carton a une autre fonction que de transporter des barboteuses et des couches: L'emballage contient également un matelas qui peut être placé au fond de la boîte. La boîte de transport se transforme ainsi en un lieu de sommeil confortable pour les nouveau-nés. Ainsi, de nombreux enfants finlandais de toutes les classes sociales passent leurs premières nuits dans ces quatre murs de carton. Panu Paluma, professeur d'histoire finlandaise et nordique à l'université d'Helsinki, a expliqué dans une interview accordée à la BBC britannique que la boîte à bébé avait contribué à ce que les bébés ne dorment plus dans le même lit que leurs parents.

Dans les années 30, la Finlande était un pays pauvre et la mortalité infantile était donc élevée: en moyenne, 65 enfants mouraient sur 1000. Après l'introduction des boîtes à bébé, le taux de mortalité infantile s'est amélioré. Mika Gissler, professeur à l'Institut national de la santé et du bien-être à Helsinki, a déclaré à BBC Magazine qu'il voyait plusieurs raisons à la baisse de la mortalité infantile: Les débuts cruciaux ont été faits par la boîte à bébé et les soins médicaux pour les femmes enceintes avant la naissance. Mais le système national d'assurance maladie nouvellement introduit et un réseau hospitalier centralisé dans les années 1960 ont également amélioré les chances de survie des nouveau-nés.

Autres temps, autres mœurs

Contenu d'une boîte à bébé finlandaise

Vêtements pour bébé, couches, draps de lit: la boîte à bébé contient tout ce dont un nouveau-né a besoin. Image: zVg/ Finnish Baby Box

Le contenu de la boîte a beaucoup changé au fil des ans: Dans les années 1930 et 1940, il contenait du tissu, car à cette époque, de nombreuses mères cousaient elles-mêmes les vêtements de bébé. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cependant, le ministère de la défense a eu un besoin accru de coton, de sorte qu'une partie de ce matériau a été remplacée par de la literie et des langes en papier. En 1968, les parents trouvent pour la première fois un sac de couchage dans la boîte à bébé et les couches jetables suivent un an plus tard. Cependant, elles ont été remplacées par les couches en tissu au début du siècle pour des raisons environnementales.

Comme le poursuit Panu Paluma, l'État finlandais souhaitait augmenter l'allaitement maternel chez les mères et a donc retiré les biberons et les nuggis de la boîte à un certain moment. La campagne a été un succès et a permis d'augmenter le taux d'allaitement maternel chez les mères. L'inclusion d'un livre d'images a également eu un effet positif, car elle permet aux enfants d'accéder plus facilement aux livres et les encourage à lire davantage plus tard dans leur vie.

Il est impossible d'imaginer la culture finlandaise sans la boîte et, pour beaucoup, elle est devenue un symbole d'égalité et d'appréciation des enfants.