Facebook Pixel
Désir d'avoir des enfants

Les hormones féminines régulent le cycle et la grossesse

Les hormones féminines sont des substances messagères qui sont distribuées dans tout le corps par le sang. Leur interaction influence le cycle de fertilité et l'adaptation de l'organisme aux exigences particulières de la grossesse.

Les hormones féminines déterminent le cycle de chaque femme.

Les hormones féminines contrôlent le cycle de chaque femme. Photo: LuminaStock, iStock, Thinkstock

Avec le début de la puberté, cette production d'hormones augmente fortement. Le diencéphale envoie des signaux, l'hypophyse libère des hormones de contrôle. À la naissance, il y a déjà environ 200 000 ovules dans les ovaires de la petite fille, chacun étant intégré dans un follicule ovarien. Ils commencent alors à mûrir et à produire davantage d'œstrogènes. Les œstrogènes provoquent le développement des formes typiquement féminines.

Les hormones féminines contrôlent le cycle de fertilité

Les œstrogènes: L'hypophyse envoie ses hormones régulatrices, l'ovule et le follicule arrivent à maturité. Les œstrogènes sont formés dans le follicule. La muqueuse utérine se développe et influence en même temps la production d'hormones de l'hypophyse. À partir d'une certaine concentration d'hormones, l'ovulation se produit.

Progestérone: Au niveau du site de cicatrisation de l'ovaire, là où le follicule a éclaté, se forme ce que l'on appelle le corps jaune. Il produit une autre hormone féminine importante, la progestérone. Il a plusieurs fonctions. D'une part, il veille à ce que la muqueuse utérine continue d'être bien irriguée et stabilisée, d'autre part, il inhibe la production de l'hormone de contrôle dans l'hypophyse et empêche ainsi la maturation d'autres follicules. En outre, l'hormone veille à ce qu'un bouchon de mucus ferme ferme le col de l'utérus de manière protectrice. Le corps est maintenant prêt pour la grossesse.

Menstruation: la cicatrisation de l'ovaire se fait, le corps jaune recule. En conséquence, la production de progestérone diminue également. Si la fécondation n'a pas eu lieu, l'endomètre n'est plus maintenu et les menstruations surviennent . L'effet inhibiteur sur l'hypophyse cesse également. Il peut stimuler les ovaires pour qu'ils produisent à nouveau des ovules.

L'hormone de grossesse empêche les menstruations

Si un ovule est fécondé, il prend d'abord en charge la régulation hormonale ultérieure. Peu après son implantation dans la muqueuse utérine, il libère l'hormone de grossesse hCG, qui stabilise le corps jaune. Son hormone, la progestérone, veille à ce que la muqueuse utérine ne se détache pas et que la grossesse soit maintenue. Les tests de grossesse souffrent de nombreuses femmes.

Le placenta se développe et produit lui-même des hormones féminines.

Le jeune embryon se développe avec la paroi de l'utérus. C'est à ce moment que se forme le placenta, qui peut produire des hormones féminines pour la grossesse après environ trois semaines. Il produit maintenant l'hCG qui stimule le corps jaune. Lorsque le corps jaune se retire au quatrième mois de la grossesse, il produit à sa place la progestérone qui maintient la grossesse. Lorsque l'hCG s'épuise, les nausées de la grossesse disparaissent également. La progestérone et les œstrogènes permettent la maturation des glandes mammaires. Une hormone de grossesse appelée HPL, que le placenta libère à partir de la 10e semaine environ, favorise également le développement des seins, et elle est chargée de veiller à ce que le bébé soit alimenté de manière optimale en nutriments.