Facebook Pixel
Désir d'avoir des enfants

Un désir d'enfant inassouvi? Ce que l'hormonothérapie peut faire

Les troubles hormonaux peuvent être la raison pour laquelle l'enfant désiré ne se réalise pas. On estime qu'un tiers de tous les couples dont le désir d'enfant n'est pas satisfait sont concernés. L'hormonothérapie peut aider. En quoi cela consiste-t-il? Y a-t-il des effets secondaires? Nous répondons aux questions les plus importantes.

Dans le cadre de l'hormonothérapie, les hormones sont notamment disponibles sous forme de comprimés.

L'hormonothérapie comprend généralement des comprimés et des injections. Photo: Jack Hollingsworth, Photodisc, Thinkstock

On ne peut pas tomber enceinte sans hormones.

Comment fonctionne le traitement hormonal

En règle générale, l' hormonothérapie est commencée le troisième jour des menstruations. Dans la première moitié du cycle, la maturation des follicules doit être soutenue. Cela se fait soit avec l'hormone clomiphène, qui se prend sous forme de comprimés, soit avec la FSH (hormone folliculo-stimulante) et la HMG (gonadotrophine ménopausique humaine), que vous pouvez vous injecter. Votre médecin vérifiera le succès du traitement par des analyses de sang et des échographies. C'est ce qu'on appelle également le suivi du cycle. Il ou elle déterminera le moment de votre ovulation. Selon la nature des problèmes, on peut attendre l'ovulation ou injecter l'hormone de grossesse HCG ( vise à prévenir un trouble de l'implantation.

Effets secondaires de l'hormonothérapie

Le traitement hormonal n'est pas sans risques ni effets secondaires. Le risque le plus dangereux pour la santé est la surstimulation des ovaires. Environ un à cinq pour cent des femmes sont touchées par ce phénomène. Des douleurs abdominales ou une sensation de tension dans l'abdomen sont des symptômes courants de cette surstimulation. Dans le pire des cas, elle peut mettre la vie en danger. Cependant, en surveillant les ovaires, votre gynécologue veillera à ce que cela ne se produise pas.

Les grossesses multiples peuvent être un autre effet secondaire de l'hormonothérapie. Les préparations hormonales peuvent provoquer la maturation d'un trop grand nombre d'ovules en même temps. Si ces derniers sont fécondés avec succès, il en résulte rapidement des jumeaux, des triplés ou même des grossesses multiples plus importantes.

En outre, la prise d'hormones peut modifier l'utérus, par exemple en rendant plus difficile l'implantation d'un ovule fécondé ou en empêchant la glaire cervicale de laisser passer les spermatozoïdes. Le risque de thrombose augmente aussi légèrement.

Enfin, la prise d'hormones peut entraîner des symptômes proches de ceux de la ménopause. Vous pouvez ressentir des bouffées de chaleur, des sueurs, des maux de tête ou des humeurs dépressives. Vous êtes la seule à pouvoir évaluer si les avantages de l'hormonothérapie l'emportent sur les risques éventuels et à en décider vous-même en discutant avec votre médecin.

Est-ce que ça marchera cette fois pour tomber enceinte?

Selon la plateforme Internet netdoktor.de, le taux de réussite de l'hormonothérapie sans insémination artificielle est d'environ 30 %. L'appartenance à ces 30 % dépend aussi beaucoup de la gravité du trouble hormonal. Il faut souvent plusieurs traitements pour obtenir un résultat positif. Après quatre à six cycles infructueux, la FIV est généralement l'étape suivante du traitement de la fertilité, ce qui signifie que l'ovule est alors fécondé en dehors du corps. Les coûts de l'hormonothérapie sont généralement couverts par l'assurance de base pour une durée maximale d'un an.

D'ailleurs, le problème des hormones ne se limite pas aux femmes. Les hommes peuvent également être affectés par des troubles hormonaux. Cela peut conduire à une sous-activité des testicules. Pour le traitement, on administre généralement des préparations à base de testostérone. Par rapport à l'hormonothérapie pour les femmes, le taux de réussite est toutefois plus faible.

Les hormones les plus importantes en un coup d'œil :

Clomifène, FSH (hormone folliculo-stimulante) et HMG (gonadotrophine ménopausique humaine) - stimulent les ovaires et la maturation des ovules.

HCG (gonadotrophine chorionique humaine) - hormone dite de grossesse, déclenche l'ovulation.

Progestérone - hormone du corps jaune qui prépare la muqueuse de l'utérus pour l'implantation de l'ovule fécondé.

Avez-vous déjà suivi un traitement hormonal? Racontez-nous vos expériences. Cliquez ici pour accéder à la section des commentaires.