Facebook Pixel
Enfant

Mieux vaut bégayer que se taire

Quatre pour cent des enfants âgés de deux à quatre ans bégaient. Beaucoup de ces enfants souffrent considérablement de l'inhibition de leur parole. Les parents aimeraient pouvoir les aider efficacement. La patience, la décontraction et des thérapies adaptées sont les meilleurs moyens de surmonter le bégaiement.

Bégaiement: comment aider votre enfant à améliorer son débit de parole

Lorsque les enfants bégaient, ils n'aiment pas parler. Aidez votre enfant à améliorer son débit de parole. Photo: iStock, Volodina, Thinkstock

Quand Laura parle, les mots ne sortent pas de ses lèvres de manière fluide. Les phrases sont régulièrement interrompues par des pauses. Certains sons sont fortement prolongés, d'autres sont souvent répétés. "J'aimerais rester allongée dans le lit B-B lllllllll" Laura bégaie. Sa bouche, sa langue et ses cordes vocales ne lui obéissent tout simplement pas. Comme la tentative de parler avec fluidité lui demande un effort, les muscles de son visage sont tendus, son pied se balance avec elle. Laura se met en colère. Elle veut pouvoir parler couramment !

"Le bégaiement est une interruption involontaire du flux naturel de la parole", expliquent les logopédistes suisses diplômées Sabrina Disabato et Ann-Sabine Künzler sur leur site Internet www.kindersprache.ch. "Le bégaiement peut se manifester par des répétitions, des étirements et/ou des blocages". Souvent, les yeux, les mimiques, les jambes ou d'autres parties du corps bougent également.

Signes possibles du bégaiement

  • Un enfant répète très souvent des sons, des syllabes ou des parties de mots.
  • Il prolonge des sons isolés (p. ex. "Mmmmmami").
  • La parole est interrompue par des blocages (p. ex. "P- - - papa").
  • Il parle plus fort et plus haut.
  • Il cligne des yeux, accompagne les mouvements de son visage ou d'autres parties de son corps.
  • Il montre des tensions évidentes, voire une peur de parler (p. ex. détourner le regard, se taire, éviter les situations de discussion).

(Source: www.kindersprache.ch)

Les garçons bégaient plus souvent

Le bégaiement est répandu dans le monde entier. "Dans le monde entier et dans toutes les cultures, environ un pour cent de la population bégaie", informent les orthophonistes Anita Kuster et Daniela Habegger sur leur site web www.stotterinfo.ch. Rien qu'en Suisse, environ 80 000 personnes bégaient. Dans le groupe d'âge des enfants, qui ont entre deux et dix ans, le flux de parole est perturbé chez quatre pour cent d'entre eux. Ce sont surtout les garçons qui sont concernés. "Dans l'enfance, la répartition entre les sexes est de 1:4 (filles/garçons), les symptômes apparaissant généralement plus tôt chez les filles", expliquent Anita Kuster et Daniela Habegger.

Les causes du bégaiement

La raison pour laquelle certains enfants commencent à bégayer et d'autres non n'est pas encore clairement établie scientifiquement. Il est possible que le cerveau ne puisse pas contrôler le processus complexe de la parole fluide, qui nécessite la coordination de nombreux muscles des cordes vocales, de la mâchoire, de la langue et des lèvres.

Le bégaiement est soupçonné d'être héréditaire. Les mères qui bégaient ont plus souvent des enfants qui bégaient que les mères qui ne bégaient pas. "Des études sur les jumeaux ont montré que chez les vrais jumeaux, qui ont un patrimoine génétique identique, les deux jumeaux bégaient plus souvent que chez les jumeaux dizygotes", informe l'association allemande Bundesvereinigung Stottern und Selbsthilfe e.V. "Le bégaiement n'est toutefois pas directement héréditaire, mais une prédisposition au bégaiement est probablement transmise. On entend par là une disposition du corps qui peut conduire au bégaiement, mais pas nécessairement".

Mais qu'est-ce qui déclenche le bégaiement? Les réponses scientifiques ne sont pas encore disponibles. Une chose est sûre: le bégaiement survient à une période où l'enfant se développe le plus rapidement sur le plan physique, mental, émotionnel et linguistique. "De nombreuses influences des domaines physique, psychique, linguistique et social peuvent jouer un rôle dans son apparition", "l'enfant pense plus vite qu'il ne parle", "il est nerveux", "il veut attirer l'attention" - de telles tentatives d'explication sont dénuées de tout fondement.

Ce que ressentent les enfants lorsqu'ils bégaient

"La peur du bégaiement est la pire des choses à propos du bégaiement", affirme l'Association fédérale du bégaiement et de l'entraide. Il faut peu d'empathie pour imaginer que l'on se sent mal de ne pas pouvoir faire sortir ce que l'on veut dire. D'autre part, les enfants qui bégaient ont souvent peur de la réaction des autres: "Est-ce qu'ils me prennent pour un idiot ?", "Est-ce qu'ils vont seulement m'écouter ?", sont des questions qui préoccupent les enfants lorsqu'ils bégaient. C'est pourquoi ils essaient souvent, avec le temps, d'éviter certains mots et situations qui pourraient provoquer un bégaiement. Ainsi, ils s'enferment souvent dans un silence anxieux. La confiance en soi diminue.

Pourtant, le bégaiement ne révèle rien de la personnalité d'une personne. "Nous, les bègues, ne bégayons pas par peur, par nervosité ou par gêne. Nous pouvons bégayer dans n'importe quelle situation et dans n'importe quel état d'esprit", explique le groupe de discussion zurichois pour les bègues. Les enfants qui bégaient ne sont ni plus anxieux, ni plus nerveux, ni plus bêtes que les autres. Aucun préjugé n'est justifié. "Le bégaiement peut certes varier en fonction de l'état émotionnel et de l'état d'esprit de la personne concernée, mais il n'en reste pas moins que le bégaiement est un handicap de la parole d'origine physique - et non un trouble psychique", explique l'association fédérale Bégaiement et entraide.

C'est une bonne chose que les parents aident leur enfant à surmonter sa peur de parler ! Si l'on n'a pas peur de bégayer, il est plus facile de surmonter le bégaiement. D'ailleurs, il existe de nombreux bègues de renommée mondiale. Par exemple, "le comte" du groupe "Unheilig" bégaie. Marilyn Monroe, Bruce Willis, Hamit Altintop, Rowan Atkinson alias Mr. Bean et John Larkin alias Scatman John, entre autres, ont également eu ou ont des problèmes de débit de parole.

Bégaiement: comment les parents peuvent aider leurs enfants

Il est évident que les parents se sentent eux aussi déstabilisés par le bégaiement de leur enfant. Ils aimeraient bien l'aider. Pour cela, il faut d'abord accepter le bégaiement. Bégayer vaut mieux que se taire !

Cela est d'autant plus facile que les parents se concentrent sur ce que l'enfant veut dire. Le contenu du message est plus important que la manière dont il est délivré. Il est clair que les parents doivent faire preuve d'un peu de patience si la communication prend du temps. "Laissez l'enfant s'exprimer et prenez le temps de le faire", conseillent Anita Kuster et Daniela Habegger. Une atmosphère calme et sereine est importante pour que l'enfant puisse s'exprimer le mieux possible. Les parents devraient également essayer de maintenir un contact visuel. "Les conseils bien intentionnés tels que 'Prends d'abord une grande respiration' ou 'Parle lentement' mettent l'enfant sous pression", préviennent Anita Kuster et Daniela Habegger. "Plus il lutte contre son bégaiement, plus il devient fort".

Le bégaiement: Réagir tôt

Il est bon que les parents réagissent tôt. Les experts distinguent deux orientations effectives principales, sur lesquelles s'orientent la plupart des thérapies contre le bégaiement. Le "Fluency Shaping" a pour objectif de modifier la façon de parler de manière à ce que le bégaiement ne se produise pas. La modification du bégaiement, quant à elle, apprend à l'enfant à réduire sa peur de parler et à maîtriser son bégaiement.

Plus les thérapies sont mises en place tôt, plus les chances de succès sont grandes. "Un spécialiste devrait être contacté si les troubles du développement sont présents depuis plus de six mois", conseillent Sabrina Disabato et Ann-Sabine Künzler. Une thérapie du bégaiement peut déjà s'avérer utile pour les jeunes enfants qui n'ont que deux ou trois ans. L'Association fédérale pour le bégaiement et l'entraide estime qu'il y a de grandes chances pour qu'un enfant traité très tôt apprenne à bégayer avec moins d'efforts, voire perde complètement son bégaiement.

Liens complémentaires :

  • Association pour les bègues et leurs proches, les personnes de référence et autres cercles intéressés: www.versta.ch

  • Vous trouverez ici des chansons, des vers, des comptines et des livres d'images.

  • Le site pour les jeunes qui bégaient