Facebook Pixel
Enfant

"Je peux le faire": comment renforcer la confiance en soi de nos enfants

Un enfant sûr de lui ne se laisse pas facilement déstabiliser au quotidien. Les parents peuvent consciemment renforcer la confiance en soi de leur enfant. Et ce n'est pas si difficile ! De petits gestes suffisent à faire de grandes choses. Voici comment renforcer votre enfant

Confiance en soi, assurance et estime de soi: voici comment les renforcer chez vos enfants.

Les encouragements et les expériences personnelles rendent fort: c'est ainsi que les enfants construisent leur confiance en eux. Photo: Rich Vintage, Getty Images Plus

"Maman, j'ai encore eu une mauvaise note en maths. Je suis tout simplement trop bête pour ça". De telles phrases touchent les parents en plein cœur. Tout comme la vue de leur enfant intimidé qui se fait confisquer son seau et sa pelle sur l'aire de jeux sans se défendre. Ou l'explosion de colère désespérée de leur petit trésor parce qu'il n'arrive pas encore à garder l'équilibre en faisant du vélo et qu'il atterrit encore et encore sur le nez.

Nous ne voulons pas que nos enfants soient tristes, frustrés ou irrités. Nous voulons qu'ils soient courageux. Et qu'ils aient confiance en eux. Rien ne doit pouvoir les renverser dans la vie. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Car une confiance en soi saine n'est pas donnée à la naissance. C'est comme un muscle mental qui se développe au fil du temps. Et c'est précisément sur ce point que les parents peuvent agir. Nous pouvons renforcer la confiance en soi et l'estime de soi de nos enfants en agissant sur eux au bon endroit et avec la bonne attitude :

Renforcer l'estime de soi et la confiance en soi chez les enfants: Conseils pour la vie quotidienne

1 Amour inconditionnel

La confiance en soi naît de l'amour et de l'estime. Celui qui a le sentiment d'être aimé sans restriction n'est pas affecté par les échecs occasionnels. Faites en sorte que vos enfants aient toujours le sentiment que vous les aimez pour ce qu'ils sont.

Mais attention: l'amour inconditionnel ne signifie pas que tout comportement doit être toléré. C'est même le contraire qui est vrai. Les enfants qui se sentent aimés apprennent rapidement à différencier le fait qu'une réprimande s'applique à leur comportement et non à leur personnalité.

2 Le chemin est le but

Pour renforcer la confiance en soi de ses enfants, il ne faut pas lésiner sur les encouragements. Les paroles valorisantes ne s'appliquent pas seulement à un succès d'apprentissage ou à un comportement souhaité, mais aussi et surtout aux efforts fournis pour y parvenir.

Un enfant qui s'efforce de verser son lait dans le verre sans en renverser mérite une bonne dose de reconnaissance pour sa concentration et ses efforts - peu importe que l'entreprise réussisse ou non sans en renverser. Il est important de noter que les mots d'encouragement sont plus importants que les félicitations. Les "Super !" ou "Très bien !" sont vite prononcés, mais peuvent même avoir des effets négatifs. Les parents évaluent ainsi leurs enfants et leurs performances de haut en bas, au lieu d'apprécier l'enfant indépendamment de sa performance.

3 Accepter les objections

La confiance en soi ne va pas toujours de pair avec l'obéissance souhaitée. Un enfant qui refuse bruyamment d'être embrassé par sa grand-mère ou caressé sur la tête par sa tante peut paraître inadapté, mais il agit en fin de compte selon son désir confiant et sain de pouvoir décider lui-même de la proximité physique.

Les parents qui souhaitent renforcer la confiance en soi de leurs enfants devraient donc bien différencier et accepter les propres décisions de l'enfant - et aussi l'encourager à le faire.

4 L'expérience rend fort

Mais les défaites ne font que rendre plus fort, dit le proverbe. Et il a raison. Ceux qui parviennent à apprendre de leurs erreurs ou à transformer leurs échecs en succès au deuxième (ou troisième) essai sont fiers, développent leur persévérance et ont davantage confiance en eux à l'avenir. Les enfants devraient aussi pouvoir faire ces expériences.

C'est un amour parental mal compris que de vouloir protéger son enfant des réserves. Encouragez-le à s'essayer lui-même et à se réjouir (tôt ou tard) de sa propre réussite avec fierté. La confiance en soi augmente ainsi considérablement.

5 Aider? Seulement sur demande

Lorsque l'enfant de 4 ans pleure parce que sa tour de blocs de construction s'est effondrée, il cherche le réconfort de ses parents - et non (comme beaucoup de parents le confondent souvent) l'habileté manuelle de ses parents pour reconstruire la tour.

Les enfants ont la volonté saine de relever eux-mêmes un défi et les parents les aident le plus en leur donnant leurs encouragements et en n'intervenant pour les aider que si l'enfant le demande expressément. Ce n'est qu'ainsi que l'enfant peut acquérir une véritable confiance en lui.

6 Permettre la responsabilité individuelle

Est sûr de lui celui qui peut se fier à lui-même, à ses sentiments et à ses propres décisions. Celui qui veut transmettre cette capacité à son enfant doit également lui accorder un degré de responsabilité personnelle correspondant.

Les enfants qui peuvent déjà décider de beaucoup de choses par eux-mêmes (par exemple, quand ils ont mangé à leur faim, ce qu'ils veulent porter à l'école ou selon quel système ils mettent de l'ordre dans leur chambre) sont souvent plus sûrs d'eux que les enfants à qui l'on impose toutes les décisions.

Estime de soi, confiance en soi, estime de soi - un trio de choc

Les enfants qui ont une forte confiance en eux connaissent leurs propres compétences. La confiance en soi augmente lorsque les enfants connaissent des succès - mais uniquement si leurs propres exigences ou celles de l'extérieur ne sont pas trop élevées. Ceux qui ont confiance en eux croient qu'ils atteindront ce qu'ils entreprennent - même s'il y a des échecs en cours de route.

L'estime de soi est l'attitude qu'une personne adopte vis-à-vis d'elle-même. Les enfants qui ont une bonne estime de soi peuvent s'accepter avec toutes leurs forces et leurs faiblesses. Il ne s'agit donc pas d'obtenir des succès, mais de se considérer indépendamment comme une personne de valeur.

Laconscience de soi signifie: je suis conscient de moi-même, je reconnais ma propre personnalité. Cela implique de connaître ses compétences, donc d'avoir une confiance en soi marquée, et d'être convaincu de sa valeur en tant que personne, donc de disposer d'une saine estime de soi.