Facebook Pixel
Enfant

Éduquer sans punir: soyez un modèle (partie 1)

Nous avons presque tous connu des punitions dans notre propre enfance, que ce soit par notre propre expérience à la maison ou à l'école, ou que nous ayons appris des punitions par nos camarades de classe. Aujourd'hui, dans notre rôle de mère et de père, nous devrions renoncer aux punitions. Martina Wieland, conseillère psychologique, explique comment.

Une bonne éducation se base sur la gentillesse et le respect plutôt que sur les punitions.

Soyez un modèle et donnez à votre enfant l'exemple d'un comportement respectueux et amical. Photo: iStockphoto, Thinkstock

La carotte et le bâton sont à ranger dans le tiroir de l'Antiquité, lorsque le monde était encore noir et blanc, les bons à l'Ouest, les méchants à l'Est, les hommes encore patriarches et les femmes sages au fourneau. Le monde d'aujourd'hui est un défi d'une ampleur sans précédent pour l'humanité. Le monde d'aujourd'hui dépasse toute pensée compartimentée. C'est au milieu de ce monde que nos enfants grandissent.

Les enfants sont des êtres colorés, multidimensionnels, complexes et pleins de surprises, tout comme nous. Ils veulent tout essayer, tester les limites, découvrir le monde. Ils veulent se sentir en sécurité, forts et aimés. Les enfants veulent appartenir et participer, comme nous tous.

Mais il y a une petite différence :

  • Si nous n'obtenons pas quelque chose que nous voulons absolument, nous sommes peut-être un peu déçus et nous ne nous jetons pas immédiatement par terre en pleurant.
  • Si quelqu'un nous trouve stupides, nous le convainquons poliment et avec beaucoup d'esprit du contraire et ne lui tirons pas simplement la langue.
  • Si nous ne voulons pas manger quelque chose, nous ne laissons personne nous y forcer et nous ne crachons pas non plus dans notre assiette.
  • Si quelqu'un ne nous prend pas au sérieux, nous continuons malgré tout à discuter avec lui et ne nous contentons pas de ne plus lui adresser la parole.
  • Quand nous sommes en colère, nous faisons le poing dans le sac mais nous ne cassons jamais rien.
  • Lorsque nous sommes tristes, nous écrivons le soir dans notre journal de manière très réfléchie et ne pleurons pas spontanément en public.
  • Quand on s'ennuie, on regarde la télévision et il ne nous vient pas à l'idée de jouer avec le feu.
  • Lorsque nous nous disputons, nous le faisons conformément à notre culture de la dispute et ne nous enfuyons pas en laissant l'autre sur place et en claquant la porte.

Mais, nous comportons-nous vraiment ainsi? Tout le temps? Même dans des situations extrêmes? La plupart d'entre nous ont appris à maîtriser leur ego dans une certaine mesure. Mais les enfants n'ont pas encore appris à le faire. "Je veux maintenant ! Tout de suite !", lancer des choses provocantes à la tête, montrer patte blanche, refuser de coopérer ou de manger: c'est le langage puissant qu'ils utilisent dans leur quête de limites, dans leur recherche de sécurité et d'appartenance, dans leur quête de confiance en soi.

Les punitions ne font pas partie d'une éducation moderne.

Les punitions ne sont pas le bon moyen d'éducation. Elles découragent votre enfant. Photo: Hemera, Thinkstock

Si votre enfant devient insolent, sachez que les punitions ne sont pas un moyen d'éducation. Au lieu de priver votre enfant de sortie, par exemple, vous devriez donner l'exemple et lui montrer comment mieux maîtriser ses émotions. En effet, les punitions ont un effet décourageant, elles éveillent chez l'enfant des sentiments négatifs tels que la colère et la haine, le sentiment d'être inférieur ou de devoir avoir peur. Si un enfant est insolent, on est blessé dans son désir d'être respecté. Si l'on souhaite être respecté par son enfant, il faut lui montrer l'exemple, être un modèle en la matière.

Eduquer, c'est donner l'exemple

Les modèles, sont encore aujourd'hui les meilleurs éducateurs ! Nous ne pouvons pas attendre des enfants qu'ils maîtrisent mieux leurs émotions que nous les nôtres. Pour rester dans l'exemple cité plus haut, cela signifie en premier lieu se prendre soi-même et ses propres besoins au sérieux et les verbaliser. Si l'on est en couple, une relation amicale et respectueuse est la meilleure façon de permettre à un enfant d'expérimenter et d'observer comment gérer les désirs non satisfaits et les conflits.

Au lieu de se jeter par terre, de cracher, d'être insolent, de provoquer, de refuser, de s'enfuir, de tuer du regard - nous pouvons aider l'enfant à trouver et à mettre des mots sur ce qu'il veut, sur ce dont il a besoin. Nous pouvons et devons l'aider à connaître, à essayer et à pratiquer un langage et des modes d'action propres et adaptés à la situation. Il gagne ainsi en assurance dans toutes sortes de situations - et peut développer des compétences sociales.

Ici, vous pouvez en savoir plus sur le thème de l'exemplarité

  • wikipedia.org: Vous trouverez ici la définition exacte de ce que l'on entend par modèle, l'apprentissage sur le modèle.
  • blog.tagesanzeiger.ch: un article amusant sur le fait d'être un modèle et un père

Texte: Martina Wieland

Martina Wieland est conseillère psychologique.Martina Wieland travaille depuis 2006 comme conseillère en psychologie individuelle. Elle est membre de la SGIPA (Société suisse de psychologie individuelle selon Alfred Adler) et de la SGfB (Société suisse de conseil). Dans le Seefeld zurichois, elle propose entre autres des conseils en matière d'éducation et des consultations en cas de burnout. Auparavant, elle a travaillé comme enseignante de classes de niveau intermédiaire à Zurich et dans le canton d'Argovie.

Pour en savoir plus sur Martina Wieland, consultez son site web : www.wieweiter.com

Comment parvenez-vous à éduquer vos enfants sans les punir? Ecrivez-nous sur le forum.