Facebook Pixel
Grossesse

L'épisiotomie: ce que tu dois savoir sur l'intervention chirurgicale à la naissance

L'épisiotomie est une incision pratiquée pendant l'accouchement, de l'orifice vaginal vers l'anus. Cela se produit dans moins d'un quart des accouchements et n'est fait que si cela est médicalement nécessaire. Normalement, une épisiotomie est déjà guérie quatre semaines après l'accouchement. Pour prévenir une épisiotomie, des massages du périnée et des exercices d'étirement sont indiqués pendant la grossesse.

Pendant la grossesse, on n'a pas envie de s'occuper de sujets comme l'épisiotomie.
Pendant la grossesse, on n'a pas envie de s'occuper de sujets comme l'épisiotomie. © Getty Images, ridofranz

L'épisiotomie: l'essentiel en bref

Le périnée est la zone située entre le vagin et la sortie de l'anus. Si une épisiotomie est nécessaire au cours de l'accouchement, le médecin ou la sage-femme qui s'occupe de l'enfant incise le périnée en partant du vagin vers le bas. De cette manière, la tête de l'enfant sort plus facilement. L'idée d'une telle incision peut paraître au premier abord et susciter des craintes. Cependant, elle n'est généralement pas douloureuse et se guérit bien.

L'épisiotomie est-elle toujours nécessaire?

Non, l'épisiotomie est pratiquée dans moins d'un quart des accouchements en Suisse. L'épisiotomie est nécessaire lorsque l'accouchement s'enlise, que la phase de poussée dure depuis longtemps ou que la tête de l'enfant est trop grosse. Elle est également nécessaire en cas d'accouchement par forceps ou par ventouse.
Si ton bébé se trouve dans une situation d'urgence, par exemple parce que les battements de son cœur ont soudainement chuté, une épisiotomie est également pratiquée afin de mettre le bébé au monde plus rapidement.

🤔 Quel est le pourcentage d'épisiotomies? 🤔

Le taux d'épisiotomie est en baisse en Suisse. En 2012, un quart des parturientes ont subi une épisiotomie. En 2017, ce chiffre n'était plus que de 17%. Le taux d'épisiotomie varie également selon les hôpitaux.

Prévenir l'épisiotomie: comment prévenir l'épisiotomie?

Pour prévenir une épisiotomie, le tissu périnéal doit être le plus extensible possible. Pour cela, les femmes enceintes commencent par exemple à masser régulièrement leur périnée au cours des dernières semaines avant l'accouchement prévu. Certains exercices d'étirement en position accroupie conviennent également pour rendre le périnée plus souple et plus élastique. Certains recommandent également de prendre régulièrement des bains de siège. Un accouchement dans l'eau réduit également le risque d'épisiotomie.

Voici comment se déroule le massage du périnée

Les huiles végétales sont adaptées aux massages du périnée.
Les huiles végétales sont adaptées aux massages du périnée. © Getty Images, kazuma seki

Un massage régulier du périnée pendant la grossesse peut prévenir une épisiotomie. Rendre le périnée plus élastique grâce au massage est plus facile que tu ne le penses. Tu as seulement besoin d'une huile appropriée et d'une serviette. Nous te dévoilons dans nos instructions comment fonctionne le massage du périnée.

Douleurs liées à l'épisiotomie: à quel point est-ce douloureux?

En règle générale, l'épisiotomie n'est pas douloureuse. Souvent, une anesthésie locale est pratiquée et l'incision est effectuée pendant une poussée. La plupart des femmes considèrent l'incision comme un soulagement, car elle réduit la pression dans l'abdomen.

Une épisiotomie nécessite-t-elle une anesthésie?

En règle générale, une anesthésie locale est pratiquée avant une épisiotomie. La seule exception est lorsque la parturiente a déjà subi une péridurale ou une rachianesthésie. Le choix d'une anesthésie locale dépend toutefois toujours de la situation individuelle.

Combien de temps souffre-t-on après une épisiotomie?

Après une épisiotomie, la plupart des femmes ressentent encore des douleurs pendant environ un mois. Il est normal de ressentir un léger tiraillement en marchant, en s'asseyant ou en urinant pendant quelques semaines. En règle générale, une épisiotomie est toutefois guérie en l'espace d'un mois.

🤔 Comment se déroule une épisiotomie? 🤔

1 Si une épisiotomie est nécessaire, la première chose à faire est de décider si une anesthésie locale est nécessaire. Si la parturiente a déjà une péridurale, par exemple, aucune autre anesthésie n'est pratiquée.

2 Les ciseaux avec lesquels l'incision est réalisée sont arrondis vers le bas. Cela permet d'éviter les blessures accidentelles dans les tissus. L'incision est pratiquée en descendant du vagin vers le périnée.

3 Après l'accouchement, l'incision est suturée. Pour cela, une nouvelle anesthésie locale est pratiquée. Les fils se défont d'eux-mêmes.

Entretien de l'épisiotomie: comment entretenir une épisiotomie?

Après une épisiotomie, l'hygiène est particulièrement importante afin d'éviter une éventuelle infection de la plaie. Tu devrais changer régulièrement tes serviettes hygiéniques pendant le post-partum. Après être allée aux toilettes, la région du corps concernée doit être nettoyée à l'eau claire. En outre, des bains de siège et des teintures à base de camomille ou de calendula sont utiles. Si l'épisiotomie est douloureuse, tu peux prendre des analgésiques. Mais il est important de demander au préalable à ton médecin s'il existe des analgésiques avec lesquels tu peux quand même allaiter.

Combien de temps faut-il pour qu'une épisiotomie guérisse?

Une épisiotomie est généralement guérie au bout d'un mois. Il est normal que la suture soit encore un peu douloureuse pendant quelques semaines, surtout en marchant, en s'asseyant ou en urinant. Si tu as l'impression que ton épisiotomie ne cicatrise pas bien, adresse-toi impérativement à ta sage-femme ou à ton gynécologue.

Séquelles de l'épisiotomie: Ce qui peut arriver après

La conséquence tardive la plus redoutée après une épisiotomie est sans doute l'incontinence. Mais cela ne peut se produire que si le sphincter a été blessé, ce qui n'est généralement pas le cas.

Une conséquence plus fréquente d'une épisiotomie est la formation d'une importante cicatrice. Celle-ci peut provoquer des troubles tels que des infections ou des douleurs lors des rapports sexuels. Mais pas de panique: Cela se soigne bien. Le mieux est donc de t'adresser à ta sage-femme ou à ton gynécologue.