Facebook Pixel
Grossesse

Les hémorroïdes pendant la grossesse: désagréables mais inoffensives

Vous ressentez des brûlures et des démangeaisons après être allé à la selle? Alors vous n'êtes pas seule. La plupart des femmes n'aiment pas en parler, mais les hémorroïdes pendant la grossesse sont un problème pour près de la moitié des femmes enceintes. Quelques conseils permettent d'atténuer les symptômes.

Les hémorroïdes pendant la grossesse sont particulièrement douloureuses lors de la défécation.

Les problèmes d'hémorroïdes peuvent rendre les visites aux toilettes douloureuses. Image: mraoraor, Getty Images

Non, ce n'est pas un sujet agréable. Certaines femmes enceintes sont gênées d'en parler à leur gynécologue. Si c'est votre cas, sachez que près d'une femme sur deux souffre d'hémorroïdes pendant la grossesse . Votre gynécologue en a donc certainement déjà entendu parler.

En fait, il est faux de parler de maladie hémorroïdaire. En effet, tout le monde a des hémorroïdes. Il s'agit d'un coussin de tissu situé à l'anus, qui contient de nombreux petits vaisseaux sanguins et qui, avec le sphincter, assure l'étanchéité de l'anus.

Dans le langage courant, on parle toutefois d'hémorroïdes lorsque les vaisseaux sanguins de ces bourrelets de tissu ont augmenté de volume et posent problème. On distingue les hémorroïdes internes, qui ne provoquent généralement pas de douleurs, et les hémorroïdes externes. Ces dernières sont poussées vers l'extérieur en cas de forte poussée ou de sollicitation élevée du plancher pelvien et peuvent être ressenties comme de petites boules au niveau de l'anus. Elles peuvent provoquer des démangeaisons et des brûlures désagréables, et des saignements peuvent également survenir. Les médecins appellent cette maladie la maladie hémorroïdaire.

D'où vient le problème des hémorroïdes?

C'est surtout pendant la grossesse ou lors de l'accouchement que des problèmes d'hémorroïdes peuvent survenir. La grossesseou l'accouchement ne sont pas responsables de l'apparition des hémorroïdes, mais il existe souvent une prédisposition depuis des années. La grossesse favorise l'apparition de la maladie hémorroïdaire par différents facteurs.

Les changements hormonaux font par exemple en sorte que le tissu conjonctif est plus faible et que les vaisseaux sanguins se dilatent. Le reflux sanguin ne fonctionne plus et une accumulation de sang peut se produire, ce qui fait grossir les hémorroïdes existantes.

La digestion est également plus lente pendant la grossesse. Cela est également lié aux changements hormonaux, mais aussi à la croissance de l'utérus, qui exerce une pression sur l'intestin. Il faut donc pousser plus fort pour aller à la selle, ce qui favorise à nouveau l'apparition de la maladie hémorroïdaire. La poussée pendant l'accouchement peut en outre pousser temporairement les hémorroïdes internes vers l'extérieur.

Ce qui prévient et aide en cas d'hémorroïdes

Le moyen le plus sûr de prévenir les problèmes d'hémorroïdes est d'éviter la constipation. Cela permet d'éviter une forte pression lors de la défécation. Pour éviter la constipation, il convient d'adopter une alimentation riche en fibres. Les aliments contenant des céréales complètes, comme le pain complet ou les pâtes complètes, ainsi que beaucoup de fruits et de légumes, doivent figurer au menu. En outre, vous devez veiller à boire suffisamment et à faire suffisamment d'exercice.

Un plancher pelvien bien entraîné et fort peut continuer à protéger contre les problèmes d'hémorroïdes. Essayez de ne pas rester debout trop longtemps, car cela augmente la pression sur le plancher pelvien. Pour la même raison, vous devriez également éviter de soulever des charges lourdes.

Même si cela ne semble pas toujours approprié, écoutez les pressions de votre intestin et ne reportez pas l'évacuation des selles. Il s'agit d'une autre méthode pour éviter de pousser inutilement.

En cas d'apparition aiguë de la maladie hémorroïdaire, il est recommandé de prendre des bains de siège tièdes avec un supplément de camomille. Remplissez la baignoire à moitié, l'eau doit arriver jusqu'aux reins. Pour le supplément de camomille, vous pouvez utiliser soit une préparation en pharmacie, soit des sachets de camomille normaux. Ces bains peuvent atténuer les démangeaisons et ont en outre un effet anti-inflammatoire.

Certaines femmes sont soulagées par l'application de compresses froides sur la zone concernée. Pour cela, enveloppez un pack de glace dans un torchon de cuisine. D'autres femmes trouvent les bains chauds particulièrement agréables. N'hésitez pas à faire des essais pour trouver ce qui vous convient le mieux.

Des tranches de pommes de terre crues appliquées sur les hémorroïdes peuvent également soulager les symptômes. Pour ce faire, elles doivent être posées sur les nodules douloureux pendant environ 20 minutes.

Après les selles, il faut bien nettoyer l'anus à l'eau et le sécher avec du papier non parfumé ou une serviette douce.

Même si cela vous met peut-être mal à l'aise, ne tardez pas trop à consulter un médecin. Votre gynécologue peut vous prescrire une pommade efficace, des suppositoires ou des tampons anaux que vous pouvez également utiliser pendant la grossesse.

D'ailleurs, après la grossesse, les difficultés liées aux hémorroïdes s'atténuent ou disparaissent complètement chez la plupart des femmes. Seules quelques mères ont besoin d'une opération pour enlever les nodules.

Exercice pour le plancher pelvien

Pour un plancher pelvien fort - qui n'est pas seulement important pour la prévention des hémorroïdes - vous devriez répéter l'exercice suivant environ 30 fois par jour: contractez les muscles autour de votre vagin et de votre anus pendant environ 10 secondes, comme si vous vouliez supprimer l'envie d'uriner ou d'aller à la selle. Relâchez les muscles pendant quelques secondes et contractez-les à nouveau.

Vous aussi, vous avez des problèmes d'hémorroïdes? N'hésitez pas à nous écrire. Cliquez ici pour accéder à la zone de commentaires.