Facebook Pixel
Grossesse

Teinture des cheveux pendant la grossesse: quel est le danger pour l'enfant ?

Les futures mamans veulent aussi être jolies pendant leur grossesse et se coiffer par exemple. Mais elles sont souvent inquiètes: Puis-je me teindre les cheveux pendant la grossesse? Qu'en est-il de la permanente et de la décoloration? Lisez ce que les experts conseillent à ce sujet.

Il vaut mieux éviter de se teindre les cheveux pendant la grossesse, du moins pendant le premier trimestre.

Se teindre les cheveux pendant la grossesse - oui ou non? C'est la question que se posent de nombreuses femmes enceintes. Photo: Voyagerix, iStock, Thinkstock

De nombreuseschoses qui ne posaient pas de problème dans la vie quotidienne de chaque femme sont soudain remises en question pendant la grossesse ou l'allaitement. Il n'est pas rare que les femmes enceintes soient très déstabilisées, notamment en ce qui concerne la coloration des cheveux ou une décoloration en retard.

Au sujet de la coloration des cheveux pendant la grossesse, le Dr Wolfgang Paulus, spécialiste en gynécologie à Ravensburg, a déclaré au magazine Brigitte Mom: "En cas d'application locale, aucune complication n'est connue, hormis des réactions d'hypersensibilité de la peau. Pour les agents décolorants tels que l'hydroxyde d'ammonium et le peroxyde d'hydrogène, il n'y a pas non plus d'indication d'une éventuelle lésion embryonnaire en cas d'application externe". Dans la mesure où il n'y a pas d'absorption à grande échelle des composants (par exemple par voie orale), il n'y a pas lieu de craindre une lésion de l'enfant par les teintures capillaires pendant la grossesse.

Mais comme il n'existe pas encore beaucoup d'études sur les substances actives des teintures capillaires, l'expert conseille la prudence, surtout pendant le premier trimestre de la grossesse. En effet, le premier trimestre est considéré comme une phase critique au cours de laquelle l'embryon forme ses organes. Il arrive fréquemment qu'une fausse couche se produise au cours des douze premières semaines. Celles qui peuvent attendre devraient reporter leur rendez-vous chez le coiffeur afin de ne pas mettre en danger le développement du bébé.

Teindre les cheveux pendant la grossesse

Les colorations sont généralement plus douces pour la peau que les teintures, ce qui signifie qu'il y a peu de risques pour l'enfant à naître. Les femmes qui souhaitent se teindre les cheveux pendant la grossesse devraient se demander si des mèches suffisent. En effet, cela permet de réduire la quantité de substances chimiques sur les cheveux et le cuir chevelu. Les colorations naturelles comme le henné peuvent être une bonne alternative, mais elles contiennent parfois des additifs chimiques. Il est donc important de lire attentivement l'emballage.

Les colorants naturels pour cheveux comme la camomille ou la noix sont une alternative. Pour savoir comment préparer vous-même un mélange à base de fleurs de camomille ou de noix, consultez notre portail partenaire nachhaltigleben.ch.

Teinture des cheveux pendant l'allaitement

N'oubliez pas que le corps peut absorber diverses substances par la peau, qui peuvent ensuite avoir un effet sur l'organisme de la mère et sur le lait maternel lors de l 'allaitement. Sur ce point, c'est toutefois la quantité de ces substances absorbées qui compte. Concrètement, cela signifie que le contact avec le cuir chevelu doit être aussi faible que possible.

Les coiffeurs et les médecins s'accordent à dire qu'il faut éviter autant que possible d'utiliser des substances contenant de l'ammoniaque, car de nombreuses substances n'ont pas encore été suffisamment étudiées pour l'allaitement. La mère qui allaite peut opter pour des colorations capillaires sans ammoniaque pendant la période d'allaitement, qui ne sont appliquées que légèrement sur le cuir chevelu, mais qui sont en revanche davantage travaillées sur les longueurs.