Facebook Pixel
Grossesse

Si le bébé doit être accouché avec une ventouse

Un accouchement par ventouse doit être pratiqué si la mère et le bébé sont en danger pendant l'accouchement. L'accouchement a lieu à l'aide d'un vide, qui est créé en fixant la ventouse sur la tête du bébé.

Une ventouse est utilisée pour certains accouchements.

Si l'accouchement piétine, il faut parfois recourir à une ventouse pour mettre le bébé au monde en toute sécurité. Photo: 3pix Studio Associato di Garelli, Maccolini e Piana, iStock, Thinkstock

Si la future mère entre en travail pendant l'accouchement, cela représente un danger non seulement pour l'enfant mais aussi pour la mère. À l'aide d'une ventouse, la phase dite d'expulsion, c'est-à-dire la dernière phase de l'accouchement, peut être accélérée. Les experts parlent également de l'accouchement par ventouse comme d'une "aspiration".

La ventouse est un instrument en forme de cloche auquel est fixé un tube. Si l'aspiration ne peut être évitée, une décision qui ne peut être prise que par le gynécologue, alors la ventouse est appliquée sur la tête du bébé qui est coincée dans la zone pelvienne. Un vide est créé par la pompe, ce qui fait que la ventouse adhère à la tête du bébé. Afin d'accoucher rapidement mais en douceur, le gynécologue tire délicatement sur la ventouse à chaque contraction.

Risque et conséquences d'un accouchement par ventouse pour la mère et l'enfant

En fait, l'accouchement par ventouse ne peut se faire qu'en position crânienne. Cette procédure n'est pas totalement sans risque. Il est tout à fait possible que le nouveau-né présente un léger gonflement de la tête, et des contusions ou des blessures mineures au cuir chevelu sont également possibles. En principe, ces phénomènes doivent être considérés comme inoffensifs et ils ne devraient plus être visibles après quelques jours. Une idée fausse très répandue est que la forme de la tête de l'enfant change.

Cependant, des sages-femmes expérimentées rapportent que les enfants ont de fortes tensions après un accouchement par ventouse, qui sont déclenchées par la forte pression du vide sur la tête. Il est donc possible que les bébés pleurent fréquemment et soient difficiles à calmer. "Pour un enfant né avec une ventouse (vacuum), je vous recommande de prendre rendez-vous pour un traitement craniosacral dès votre retour à la maison, car ces enfants ont souvent de fortes tensions", indique la sage-femme expérimentée Brigitte Meissner sur sa page d'accueil.

L'accouchement par ventouse peut être réalisé sans hésitation et sans épisiotomie, mais la future maman peut tout de même être blessée, par exemple par ce qu'on appelle une rupture, c'est-à-dire une déchirure du vagin.

Obstétrique alternative

Deux autres aides chirurgicales à l'accouchement sont la césarienne et l'accouchement par forceps, qui doivent être utilisés en cas d'échec soudain de l'accouchement. L'accouchement par forceps est souvent préféré à l'accouchement par ventouse car il peut être réalisé plus rapidement en cas d'urgence. Cependant, comme le risque de blessure est plus élevé, l'obstétricien doit non seulement avoir plus d'expérience mais aussi des compétences techniques. Bien entendu, l'état de santé de la mère et de l'enfant joue également un rôle déterminant dans le choix des meilleurs soins obstétricaux.