Facebook Pixel
La vie

Formule 7: La gestion efficace du temps pour les mères et les pères

Le quotidien est parsemé de défis. Pour tout mettre en place et trouver aussi un peu de calme, il faut une gestion du temps efficace pour la famille - avec la formule 7.

Gestion du temps pour les familles

Enfin, on peut respirer à fond: grâce à nos conseils, la gestion du temps en famille est une réussite. Photo: sorbetto, Getty Images Plus

Commeun pilote de Formule 1, nous fonçons à travers le quotidien en appuyant sur l'accélérateur, afin de réaliser ce que nous pensons devoir réaliser. Mais ce n'est pas une gestion du temps efficace pour la famille. La Formule 7 nous aide à freiner la voiture de course et à traverser tranquillement le quotidien - à l'école maternelle, au travail, au cinéma.

Et c'est parti: quelles sont les tâches qui sont vraiment importantes pour nous? La première formule s'impose.

7 conseils pour une gestion efficace du temps en famille

1 Moins = plus

Oui, nous avons tous déjà entendu cela. Nous avons probablement aussi approuvé la formule. La mettre en pratique a du sens pour tous ceux qui souhaitent mieux gérer leur temps en famille et à la maison. Car une grande partie de ce qui semble important ne l'est pas du tout, parce que cela ne nous aide pas à réaliser nos rêves, nos objectifs et nos souhaits.

Au contraire: de telles tâches sont de véritables dévoreurs de temps qui s'interposent entre nous et nos rêves. Quelles activités et tâches sont peu importantes et peuvent être abandonnées en toute confiance ? Nicola Schmidt, l'une des auteures du livre 'Slow Family', répond : "Eh bien, le ménage est en tête de cette liste pour moi ! Mes enfants ne se baignent pas non plus deux fois par semaine et n'ont pas 25 hobbies. En revanche, nous aimons jouer, faire des câlins et paresser après l'école et le jardin d'enfants et le week-end".

Co-auteur Julia Dibbern : "En fin de compte, chaque famille doit définir ses priorités. Nous devons juste être conscients que nous ne pouvons être qu'à un seul endroit à la fois".

2 80 % = 20 % de dépenses totales

Même les tâches qui restent à accomplir ne doivent pas l'être à 100 %. Le perfectionnisme freine - il place la barre trop haut. Dans ce contexte, l'effet Pareto, du nom de l'ingénieur, sociologue et économiste italien Vilfredo Pareto, est intéressant: selon cet effet, 80% d'une tâche peuvent être accomplis avec 20% de l'effort total . Les 20 % restants nécessitent en revanche 80 % de l'effort total - et donc quantitativement le plus de travail.

3 Travail d'équipe = soulagement

La pression et le stress sont souvent dus au fait qu'une personne assume trop de tâches. "Il est alors utile de savoir clairement qui fait quoi dans le ménage", explique Rita Schilke, coach en rangement à Berlin, qui a écrit avec Angelika Jürgens le livre "Die 50 besten Chaos-Killer für Familien" (Les 50 meilleurs tueurs de chaos pour les familles).

Lors du conseil de famille, tous, y compris les plus petits, peuvent écrire ou dessiner la manière dont ils ont participé au ménage jusqu'à présent. Commence alors un brainstorming sur la manière dont les tâches pourraient être réparties de manière plus équilibrée. À la fin, une check-list est affichée avec toutes les tâches et les responsabilités, illustrées de manière amusante pour que tout le monde puisse les comprendre.

D'ailleurs, les enfants apprécient souvent de se voir confier une tâche particulière. Qu'il s'agisse de vider le lave-vaisselle, d'étendre le linge ou de passer l'aspirateur, il est évident que les parents doivent insister sur l'importance de cette fonction.

4 Planification = flexibilité

A la fin d'une semaine, il est judicieux de rédiger un plan pour la semaine suivante. Il devrait contenir: L'activité professionnelle et les tâches que l'on s'est engagé à effectuer pour le ménage et la famille. En outre: du temps pour la famille, du temps pour soi, du temps pour le partenaire. "Le temps est là et il suffit de le prendre", souligne Julia Dibbern.

Il est important de planifier généreusement, par exemple de toujours prévoir un bus, un train plus tôt, de réveiller l'enfant suffisamment tôt le matin pour qu'il ait le temps de s'habiller tranquillement et de prendre son petit-déjeuner". De telles marges de temps permettent aussi d'être spontané: aller à l'aire de jeux, regarder les nuages avec l'enfant, donner rendez-vous à des amis. Une gestion du temps réussie pour les mères !

5 Plan de cuisson = moins de stress, plus d'argent

"Qu'est-ce qu'on cuisine aujourd'hui ?", cette question ne fait pas que stresser, la recherche spontanée d'une solution fait perdre du temps et des nerfs. En revanche, un plan hebdomadaire pour les repas détend la situation et donne du temps. Ainsi, chaque jour, la table est garnie d'un repas savoureux et substantiel.

6 Ordre = détente

L'ordre détend. Il ne fait pas seulement du bien à l'âme, il permet aussi de gagner du temps. Ou inversement: le désordre est un dévoreur de temps et d'énergie ! Combien de fois nous battons-nous à travers une collection d'objets inutilisés depuis longtemps pour obtenir ce dont nous avons vraiment besoin ! Alors, c'est parti pour le tri.

Les questions suivantes sont décisives: ai-je vraiment besoin de cet objet - quand l'ai-je utilisé pour la dernière fois? Et: si je n'en ai pas besoin, est-ce que mon cœur ou le cœur d'un autre membre de la famille y tient? Si ces deux questions aboutissent à un "non", l'objet peut être vendu, donné ou jeté.

7 Dire non = facilité

De nombreuses personnes, en particulier les femmes, ont tendance à accepter des tâches alors qu'elles n'ont en fait ni le temps ni l'envie de les accomplir. Pourtant, il est en fait très facile de dire "non" sans froisser son interlocuteur.

"Non, je ne veux pas faire d'heures supplémentaires aujourd'hui parce que mon enfant m'attend" - "Non, je ne veux pas bricoler avec toi aujourd'hui parce que je dois encore chercher les documents fiscaux."Non, je ne veux pas aller au cinéma aujourd'hui parce que je suis fatigué". La construction d'un tel "message négatif à la première personne" est simple. Il y a d'abord un "non" clair et net. Puis vient la raison. En donnant la raison, l'autre personne peut mieux comprendre et accepter le "non".