Facebook Pixel
La vie

Allocations familiales et co: vous avez droit à ces prestations publiques

Lorsque les couples deviennent parents, l'argent devient souvent serré. Heureusement, les familles avec enfants ont droit à un soutien financier. Vous trouverez ici un aperçu des allocations familiales publiques, des déductions fiscales et de l'assurance maternité.

Allocations familiales et co: ce que vous pouvez attendre de l'État

Pour de nombreux jeunes couples, l'argent devient rapidement serré sans les allocations familiales. Vous trouverez ici les allocations familiales auxquelles vous pouvez prétendre en Suisse. Photo: Hemera - Thinkstock

Les faits les plus importants en quelques mots :

  • Vous pouvez demander des allocations familiales ou des allocations pour enfants si vous vous occupez de vos propres enfants, d'enfants biologiques ou d'enfants adoptés, que vous soyez marié ou non.
  • Un grand nombre de déductions sont possibles dans la déclaration d'impôt avec un enfant. Vous avez droit à ces déductions !
  • L'allocation de maternité n'est pas versée automatiquement. Les mères doivent en faire la demande. Vous pouvez savoir si vous avez droit à l'allocation de maternitéici.
  • Il existe une réglementation spéciale pour les exploitants agricoles, qui peut être consultée ici.

Un enfant coûte aux parents entre 7 000 et 14 000 francs suisses par an. De la naissance à la fin de ses études, l'enfant a droit à un certain soutien financier de la part de ses parents.

Pour éviter que les personnes qui ont la charge d'un enfant n'aient des difficultés financières, la Confédération verse des allocations pour enfants (également appelées allocations familiales), ou la famille bénéficie de diverses réductions d'impôts.

Nous vous montrerons quelles demandes de prestations publiques vous pouvez faire et comment vous pouvez procéder en tant que travailleur non salarié.

Allocations familiales/allocations pour enfants

Les allocations familiales sont destinées à compenser partiellement les coûts supportés par les parents pour l'entretien de leurs enfants. En principe, une seule allocation est versée par enfant. Si les deux parents ont un emploi, c'est celui que l'on appelle le premier demandeur (qui a la première demande est réglementé par la loi) qui reçoit les allocations familiales.

La plupart des parents ont droit à des allocations pour enfants, dites allocations familiales. La "loi fédérale sur les allocations familiales" réglemente le montant de ces droits, que les parents reçoivent en fonction du nombre d'enfants.

Ainsi, tous les cantons suisses doivent verser au moins les allocations suivantes par enfant et par mois: une allocation de 200 francs pour les enfants jusqu'à 16 ans et une allocation d'éducation de 250 francs pour les enfants de 16 à 25 ans. Cependant, de nombreux cantons versent plus d'allocations que ce qui est prescrit. Dans plusieurs cantons, les allocations de naissance sont également considérées comme normales.

Tous les salariés et non salariés dont le revenu imposable dit modeste ne dépasse pas 42 660 francs par an ont droit à des allocations familiales. Le canton de Vaud a relevé la limite de revenu à 56 880 francs. Les cantons de Genève, du Jura et du Tessin l'ont supprimé.

Depuis le 1er janvier 2013, les indépendants ont également droit à des allocations familiales au niveau fédéral. Certains cantons avaient déjà prévu ces indemnités dans leur législation antérieure. Pour pouvoir percevoir des allocations familiales chaque mois, les indépendants doivent être affiliés à une caisse de compensation familiale.

Pour les employés de l'agriculture, une réglementation spéciale continue de s'appliquer avec la loi fédérale sur les allocations familiales dans l'agriculture (LFA): www.ahv-iv.info.

Demande d'allocations familiales :La demande d'allocations familiales est présentée à l'employeur au moyen d'un formulaire. L'employeur la transmet à la caisse de compensation familiale compétente.

L'indemnité est versée à l'employeur dès que la Caisse a contrôlé le formulaire. L'employé reçoit la prestation avec le salaire mensuel. Les formulaires pour les allocations familiales se trouvent souvent sur la page d'accueil de votre commune ou de votre canton.

Allégement fiscal pour les enfants

Le droit fiscal suisse prévoit un certain nombre d'allégements pour les familles. Il s'agit notamment des déductions pour enfants, des taux parentaux et de la déduction des frais de garde d'enfants. Lisez ici à combien s'élèvent ces déductions :

Impressions pour enfants

Ceux qui ont des enfants paient moins d'impôts dans les différents cantons. Pour chaque enfant mineur ou en formation professionnelle initiale, le revenu imposable est réduit d'un certain montant. Pour l'impôt fédéral direct, les déductions sont de 6 500 CHF par enfant. Pour les impôts cantonaux et communaux, la déduction pour enfant est réglementée différemment.

Frais de garde d'enfants

Les frais de garde d'enfants peuvent également être déduits du revenu imposable. Pour l'impôt fédéral, la déduction est limitée à 10 100 francs par an.

Déduction d'assurance

Pour les primes d'assurance maladie par enfant, un montant maximal de 700 francs suisses peut être déduit de l'impôt fédéral.

Taux de parentalité

La Confédération allège les contribuables qui vivent dans le même ménage qu'un enfant et qui sont principalement responsables de son entretien au moyen d'un taux parental. Cela signifie que, que les parents soient mariés ou non, c'est le taux de la personne mariée qui est évalué. En outre, 250 francs par enfant sont déduits de l'impôt dû.

Assurance maternité

Les mères ont droit à des prestations de maternité pendant un maximum de 14 semaines. Ce paiement s'élève à 80 % du revenu gagné avant la naissance de l'enfant, jusqu'à un maximum de 196 CHF par jour.

Les salariés atteignent l'indemnité journalière maximale avec un revenu mensuel de 7 350 CHF, les indépendants avec un revenu annuel de 88 200 CHF. Les versements sont financés par les cotisations versées par les employeurs, les salariés, les indépendants et les personnes sans activité lucrative à l'assurance de remplacement du revenu (APR), qui sont prélevées en même temps que les cotisations à l'AVS.

Pour avoir droit à l'allocation de maternité, la mère doit remplir l'une des conditions suivantes au moment de la naissance de l'enfant: Elle doit

  • Être un salarié (employé ou indépendant)
  • travaillent dans l'entreprise du mari et reçoivent pour cela un salaire en espèces.
  • être au chômage et percevoir une indemnité journalière de l'assurance chômage (ALV) ou au moins remplir les conditions requises pour percevoir des indemnités journalières de l'ALV.
  • être dans l'incapacité de travailler en raison d'une maladie, d'un accident ou d'un handicap et, par conséquent, recevoir des indemnités journalières d'une assurance sociale ou privée, qui sont calculées sur la base des revenus réalisés avant l'incapacité de travail.
  • sont toujours dans une relation de travail valide, même s'ils ne reçoivent plus de salaire continu ou d'indemnités journalières parce que le droit est épuisé.

En outre, la mère doit également remplir les deux conditions suivantes :

  • elle doit avoir été assurée obligatoirement à l'AVS pendant les neuf mois précédant immédiatement la naissance, et
  • avoir exercé une activité professionnelle pendant au moins cinq mois au cours de cette période.

(Source: Office fédéral des assurances sociales)

L'allocation de maternité n'est pas automatiquement versée chaque mois. Elle doit être demandée explicitement à la caisse de compensation compétente au moyen d'un formulaire. Il peut être téléchargé à l'adresse www.ahv-iv.info.

Les salariés remettent la demande à leur employeur, les indépendants remettent le formulaire à la caisse de compensation AVS à laquelle ils versent eux-mêmes des cotisations AVS. Toute personne au chômage ou en incapacité de travail doit s'adresser à la caisse de compensation à laquelle est affilié son dernier employeur.

Prestations supplémentaires: Dans différents cantons suisses, les familles ont droit à des prestations complémentaires sous certaines conditions. Il s'agit, par exemple, de l'allocation pour nourrissons et de l'allocation d'intégration :www.ahv-iv.ch.

Réduction des primes: En cas de difficultés financières, il est possible d'obtenir une réduction des primes auprès de la caisse d'assurance maladie. Vous trouverez une liste des points de contact dans votre canton sur le sitewww.comparis.ch.

Places de crèche subventionnées: De nombreuses villes et municipalités proposent un nombre limité de places de crèche subventionnées pour les enfants. Ceux qui ont besoin d'aide doivent s'adresser à la municipalité.

Centres de conseil familial et éducatif des municipalités, des villes et des églises: Le personnel des centres de conseil familial apporte son aide lorsque des charges financières pèsent sur la famille. Ils fournissent eux-mêmes des conseils ou orientent les personnes concernées vers des organismes spécialisés.

Stiftung Mütterhilfe: Depuis 1932, la Stiftung Mütterhilfe Schweiz soutient les femmes enceintes, les mères, les pères et leurs partenaires en cas de détresse psychologique ou de difficultés financières: www.muetterhilfe.ch.

La pro juventute offre de l'aide et des informations sur les contributions de soutien pour les séjours de loisirs et de cure, l'aide aux survivants, les contributions de camp pour les enfants et les jeunes, les bourses d'études supplémentaires aux contributions d'éducation de l'État et les contributions de soutien pour les familles dans le besoin: Projuventute

Plus d'informations sur les allocations familiales et les co.

En cas de doute sur les allocations familiales, les indemnités et les autres prestations, vous devez vous adresser à votre administration communale ou au service cantonal compétent.