Facebook Pixel
La vie

Les principaux problèmes des jeunes

Chaque jour, des jeunes appellent le numéro 147 parce qu'ils ont des problèmes dans leur famille. Et sont dépassés au quotidien et ne peuvent se confier à aucune autre personne de référence. Le 147 les connaît, les principaux problèmes des jeunes.

Quels sont les principaux problèmes des jeunes ?

Les principaux problèmes des jeunes tournent généralement autour de l'amitié, de l'amour et de la sexualité. Photo: Ingram Publishing - Thinkstock

Problèmes au sein de la famille

Chaque jour, 16 enfants et adolescents en moyenne appellent pour signaler des problèmes dans leur famille. Les trois quarts des questions portent sur quatre thèmes principaux :

  • Amitié, amour et sexualité
  • École et travail
  • Violence
  • Addiction et drogues

Amitié, Amour, Sexualité

La moitié des questions posées au service de conseil 147 portent sur l'amitié, l'amour et la sexualité. Les jeunes veulent avoir l'air cool, mais souvent les adolescents en savent terriblement peu sur l'amitié, l'amour, et surtout: le sexe et ses conséquences.

Une simple information sur les risques de contagion ou les moyens de contraception ne suffit souvent pas comme guide pour agir. Les jeunes veulent en savoir plus sur la manière d'exprimer leurs sentiments. Et comment ils peuvent aborder la contraception et leurs propres besoins dans leur couple. Mais aussi comment gérer des problèmes comme une grossesse ou leurs questions sur l'homosexualité.

Kevin, 16 ans, ne trouvait plus de sens à sa vie. Il ne voyait pas d'avenir pour lui ni de personnes capables de le soutenir. Il dit: "Sans le 147, je ne serais pas en vie aujourd'hui".

École et travail

Dans 10% des questions, il s'agit de difficultés à l'école et dans le monde du travail. De plus en plus d'élèves ont beaucoup de mal à supporter la pression qui ne cesse d'augmenter en raison des exigences scolaires croissantes et du manque de places d'apprentissage. Mais ce sont aussi des problèmes personnels avec des collègues d'école et des enseignants qui préoccupent de nombreux jeunes.

Violence

5% des questions tournent autour du thème de la violence: violence entre jeunes, violence des adultes, violence physique et psychique au sein de la famille, harcèlement, agressions sexuelles, la liste est longue. Souvent, les jeunes dirigent leur agressivité contre d'autres personnes parce qu'ils ne peuvent pas résister à la pression qu'ils subissent eux-mêmes. De nombreux jeunes et enfants ne savent pas comment faire face à la violence dirigée contre eux par d'autres jeunes ou adultes et ont besoin de conseils.

Anna, 14 ans, a vécu des disputes et des mauvais traitements à la place de la chaleur du nid familial: "Mes parents se disputaient sans cesse. Et ils me frappaient sans cesse pour la moindre chose". Anna ne voulait plus qu'une chose: partir. Elle dit: "Sans le 147, je serais aujourd'hui dans la rue".

Addiction et drogues

Par ailleurs, 5% de toutes les questions posées à la Consultation 147 concernent les problèmes de dépendance et les questions relatives aux drogues. La dépendance a toujours une histoire, parfois longue, et un ensemble de causes sociales et psychiques. En Suisse, 12 000 enfants boivent aujourd'hui de l'alcool chaque jour. Le risque de dépendance augmente avec la précocité de la consommation d'alcool et le seuil d'âge pour la consommation d'alcool et de drogues ne cesse de baisser.

D'autres thèmes importants et récurrents sont également abordés :

Famille

De nombreux enfants sont aujourd'hui livrés à eux-mêmes et n'ont pas de personnes de référence en qui ils ont confiance. De nombreux parents sont dépassés pour diverses raisons. De nombreux enfants sont négligés ou maltraités physiquement ou psychiquement. Dans chacun de ces cas, le développement sain des enfants est durablement entravé.

Suicide

Le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes en Suisse. Beaucoup d'entre eux ne voient pas d'autre issue à leurs problèmes. Plus de 100 enfants et adolescents se suicident chaque année en Suisse. Et pour chaque suicide, il y a cinq à dix tentatives de suicide d'autres enfants.

Argent

La conscience des marques, les symboles matériels du statut social et les factures élevées de téléphone portable ruinent le budget de nombreux jeunes. Comme ils n'ont souvent pas appris à gérer leur argent, un quart des jeunes de 16 à 25 ans dépensent plus d'argent qu'ils n'en ont. Beaucoup d'entre eux sont même fortement endettés et ne savent pas comment se sortir de cette situation.