Facebook Pixel
La vie

Quel est le coût de l'éducation en Suisse ?

L'éducation de leurs enfants tient à cœur à de nombreux parents, mais elle a aussi un coût. Voici les dépenses éducatives auxquelles les parents devraient s'attendre et comment ils peuvent obtenir une aide pour financer des offres d'enseignement supérieur.

L'éducation scolaire est de haut niveau en Suisse.
La formation scolaire a un niveau élevé en Suisse. © Getty Images, Seventyfour

L'essentiel en bref

  • Les parents sont tenus de soutenir financièrement leurs enfants jusqu'à ce qu'ils atteignent le niveau de formation initiale.
  • L'enseignement dans les écoles publiques est en principe gratuit. En revanche, les offres de formation privées sont souvent liées à des coûts élevés.
  • Une bourse ou un petit boulot de l'enfant peut aider à financer les études.

Une bonne formation ouvre d'innombrables opportunités pour la vie future. C'est pourquoi de nombreux parents sont prêts à investir de l'argent dans la formation de leur progéniture. De plus, les parents sont légalement tenus de soutenir financièrement leurs enfants jusqu'à la fin de leur formation initiale, c'est-à-dire un apprentissage achevé ou des études. Cela comprend aussi bien le coût de la vie que le matériel d'apprentissage.

Bien que les écoles obligatoires soient en principe gratuites, les coûts jusqu'à l'achèvement de la formation initiale peuvent varier considérablement en fonction du parcours éducatif.

Quels sont les coûts de l'éducation par niveau scolaire?

École maternelle

L'éducation régulière et obligatoire commence pour les enfants à l'entrée à l'école maternelle. Mais il existe déjà des offres éducatives privées pour les enfants plus jeunes, dans lesquelles ils jouent et apprennent ensemble en groupe. Cependant, ceux qui souhaitent envoyer leur progéniture dans un groupe de jeu ou une garderie, par exemple, doivent généralement en payer les frais eux-mêmes.

Formation scolaire et professionnelle

En Suisse, l'enseignement obligatoire relève des cantons et est en principe gratuit. Cela inclut la fréquentation des écoles maternelles publiques, des écoles primaires et secondaires, des gymnases et des écoles professionnelles. Seules les dépenses liées au matériel pédagogique, aux sorties scolaires et éventuellement aux cours spéciaux sont à la charge des parents.

La situation est différente si l'enfant effectue sa scolarité obligatoire dans un établissement d'enseignement privé tel qu'un internat. Ils proposent généralement un enseignement de qualité à partir du niveau secondaire. Cependant, la fréquentation est généralement liée à des coûts très élevés. Ceux-ci peuvent s'élever jusqu'à 60 000 francs par année scolaire.

Des frais supplémentaires peuvent être occasionnés pendant la scolarité obligatoire pour des cours d'appui extrascolaires ou des cours de rattrapage dans certaines matières. En cas de besoin, il vaut la peine de se renseigner auprès de la commune de résidence ou de l'école pour savoir s'il existe des offres de soutien scolaire avantageuses. De nombreuses options gratuites sont disponibles en ligne, comme par exemple la plateforme d'apprentissage Evulpo.

Allocations familiales et de formation

Les allocations pour enfants et les allocations de formation professionnelle versées par les cantons soutiennent financièrement les familles et facilitent l'accès des jeunes aux offres de formation continue.

  • L'allocation pour enfant s'élève au minimum à 200 francs par mois et s'applique aux enfants jusqu'à 16 ans ou jusqu'à ce qu'ils aient droit à l'allocation de formation professionnelle.
  • L'allocation de formation professionnelle s'élève au minimum à 250 francs par mois. Elle est destinée aux jeunes âgés de 15 à 25 ans qui suivent une formation post-obligatoire.

Les cantons sont libres de verser des allocations plus élevées. Vous trouverez ici un aperçu des taux appliqués par les cantons (PDF).

Études

Les frais de scolarité en Suisse varient fortement. Selon la haute école spécialisée ou l'université, ils peuvent aller de quelques centaines à plus de 1000 francs par semestre. A cela s'ajoutent les dépenses pour les livres et le matériel pédagogique, les ordinateurs portables, les repas, la mobilité et, le cas échéant, le loyer. Au total, selon orientation.ch, les jeunes adultes qui ne vivent plus chez leurs parents doivent compter en moyenne avec des frais d'études compris entre 20 000 et 30 000 francs par an. Si un enfant vit encore chez ses parents, ses besoins financiers sont évidemment moins élevés que s'il doit tenir son propre ménage.

Une liste détaillée des dépenses à prévoir par mois est disponible sur budgetberatung.ch. Des modèles PDF à remplir peuvent y être téléchargés, ce qui facilite grandement la planification mensuelle du budget.

Les bourses peuvent couvrir une partie des coûts de l'éducation

Les cantons encouragent en outre l'égalité des chances dans l'accès à la formation par le biais de bourses d'études et couvrent ainsi une partie des frais de formation des étudiants. Les personnes intéressées peuvent déposer une demande auprès de leur canton de résidence et recevoir une aide si elles remplissent les conditions d'octroi d'une bourse. Sur le site de la Conférence suisse des écoles supérieures, vous trouverez de plus amples informations sur le financement des études.

Financer l'éducation - Conseils aux parents

  • Utilisez les possibilités de déductions fiscales. Les parents peuvent déduire de leurs impôts jusqu'à 6'200 francs de dépenses de formation par an.
  • Renseignez-vous sur les possibilités de soutien aux études. La demande est généralement déposée auprès du service cantonal des bourses du canton de résidence. Il existe également des fondations privées qui proposent des bourses.
  • De nombreux étudiants vont travailler, surtout pendant les vacances universitaires. Discutez avec votre enfant de la possibilité de gagner un revenu complémentaire. Il pourra ainsi assumer une partie des coûts de sa formation. Les organisations étudiantes des établissements d'enseignement supérieur disposent généralement d'une bourse de l'emploi.