Facebook Pixel
La vie

Voici comment faciliter les choses ! Où trouver de l'aide pour s'occuper de ses parents

Il n'est pas toujours facile de soutenir des parents qui ont besoin de soins, surtout lorsque le temps et l'argent sont limités. Quelles sont les aides financières disponibles en Suisse et quels sont les services de soins et les équipements qui facilitent le quotidien.

S'occuper seul de ses parents à la maison est épuisant. Où trouver une aide pratique et financière.

Qui aide les proches qui s'occupent de leurs parents à domicile? Image: E+

LaSuisse est l'un des pays industrialisés les plus riches. Pourtant, lorsqu'il s'agit de s'occuper de leurs parents, les enfants adultes se retrouvent rapidement non seulement à bout de forces, mais aussi dans des situations financières menaçantes. Il est donc d'autant plus important de connaître et d'utiliser les possibilités qui s'offrent à vous.

Outre l'équipement nécessaire aux soins à domicile, vous trouverez ci-dessous un aperçu des différentes possibilités d'allègement financier et personnel.

Les parents deviennent des enfants, les enfants des parents

Lorsque les parents ont besoin d'aide, ce n'est pas toujours facile - et ce, pour les deux parties. Alors que les parents ont du mal à accepter l'aide de leurs enfants, les enfants ont souvent du mal à s'adapter à leur nouveau rôle. Ils doivent désormais assumer la responsabilité des personnes qu'ils ont élevées? Un tel changement de rôle n'est pas facile. Ces conseils aident à y faire face.

Cet équipement facilite les soins à domicile

Le marché propose une large gamme d'appareils qui facilitent le quotidien des parents dépendants. Tous les moyens auxiliaires sont utiles s'ils permettent de préserver un peu l'autonomie des personnes à soigner.

Fauteuil roulant, déambulateur et rampes d'accès peuvent par exemple permettre une mobilité qui serait impensable sans eux. Des promenades, voire une visite au supermarché d'à côté, sont ainsi envisageables.

Le monte-escalier , quant à lui, permet de repousser un déménagement dans un autre appartement ou dans une maison de retraite. Et le téléphone d'urgence à domicile permet aux seniors d'appeler eux-mêmes de l'aide en cas d'urgence. Des ustensiles tels que le siège de toilette surélevé , le siège et l'élévateur de baignoire et le lit de soins sont également utiles.

Les organisations d'aide suisses telles que la fondation d'utilité publique Pro Senectute et la Croix-Rouge expliquent, lors d'entretiens de conseil, quels sont les moyens auxiliaires utiles dans la situation individuelle de ses propres parents et comment ils peuvent être financés.

Sécurité des personnes dépendantes à domicile: le ménage au banc d'essai

Réorganiser l'aménagement de l'appartement ou de la maison rend la vie des personnes âgées dans leurs propres murs plus sûre et plus facile - et donc aussi leurs soins.

  • Un bon éclairage dans toutes les pièces permet de prévenir les chutes.
  • Il est en outre important d'éliminer les risques de trébuchement tels que les bords de tapis, les câbles électriques et téléphoniques.
  • Une rampe supplémentaire de l'autre côté de l'escalier donne plus de sécurité aux personnes âgées.
  • Le revêtement de sol doit être le plus antidérapant possible partout dans l'appartement - surtout dans la salle de bain.
  • Les objets de consommation courante devraient être stockés dans les pièces centrales comme la cuisine et le salon, mais si possible pas dans la cave ou le grenier. Cela permet d'éviter de nombreux déplacements dangereux dans des escaliers étroits et raides.
  • Il est également important que les aliments et les objets du quotidien soient facilement accessibles, c'est-à-dire qu'ils ne soient pas stockés en hauteur dans ou sur les armoires.

Quelles sont les aides financières disponibles en Suisse en cas de soins?

1 Assurance de base

L'assurance de base verse une contribution pour les soins de traitement tels que l'administration de médicaments, la prise du pouls et de la tension artérielle, le contrôle de la glycémie, la mise en place d'injections et de perfusions et le traitement des plaies. Elle paie également les soins de base. Il s'agit par exemple de l'aide pour se lever, se coucher, se positionner, bander les jambes et mettre des bas et faire la toilette.

2 Allocation pour impotent

L'allocation pour impotent est accordée indépendamment du revenu et de la fortune et peut être utilisée librement, par exemple pour un service d'aide, une prise en charge privée ou la fréquentation d'un centre de jour. Son montant dépend du degré de gravité de la nécessité de soins. Les demandes d'allocation pour impotent sont traitées par l'assurance vieillesse et survivants (AVS) . Pro Juventute explique quelles conditions doivent être remplies: "Confirmation de l'impotence par le médecin de famille. L'impotence existe depuis au moins un an et se poursuit. La demande d'allocation pour impotent déposée auprès de la caisse de compensation".

3 Prestations complémentaires

Dans tous les cas, il est judicieux de demander également des prestations complémentaires (PC) à l'AVS.
Il est possible que des frais occasionnés par les particularités de la maladie ou de l'invalidité puissent y être décomptés. Les prestations complémentaires s'adressent aux ayants droit à une rente AVS ayant un faible revenu. Elles compensent la différence entre les revenus imputables et les dépenses reconnues.

4 Bonifications pour tâches d'assistance

Les proches aidants ont parfois droit à des bonifications pour tâches d'assistance lors du calcul de leur retraite. Les bonifications pour tâches d'assistance doivent compenser ce que les personnes soignantes perdent, par exemple, en termes de retraite. Pour obtenir ces bonifications, ils doivent notamment être en âge de travailler, passer une grande partie de leur temps en ménage commun avec la personne nécessitant des soins, qui reçoit une allocation pour impotent de degré moyen ou grave, et ne pas habiter à plus de 30 kilomètres de la personne nécessitant des soins. "L'inscription à cet effet doit être renouvelée chaque année. Les bonifications prennent la forme d'un revenu fictif qui est pris en compte dans le calcul de la rente AVS", explique la Croix-Rouge.

5 Assurances complémentaires

Les assurances complémentaires couvrent, sous certaines conditions, les coûts des prestations d'aide à domicile, même lorsqu'un proche soignant a pris en charge l'aide ménagère.

6 Déclaration d'impôts

Dans la déclaration d'impôts, les frais de maladie ou d'invalidité peuvent être déduits fiscalement.

Soutien externe pour les soins à domicile

En principe, il existe deux types d'aide extra-hospitalière lorsque le lieu de soins doit être principalement le domicile.

Des services de soins qui se déplacent à domicile

Une aide professionnelle peut venir à domicile. Les aides ménagères, les services de repas et les services de soins soulagent les proches d'une grande partie du travail de soins. Les caisses d'assurance maladie prennent en charge les coûts des prestations de soins de base, à condition que les ordonnances médicales nécessaires soient disponibles.

Assistance externe temporaire

Les personnes qui ne font pas soigner leurs parents à l'extérieur peuvent néanmoins les faire prendre en charge temporairement et à court terme. Les mots clés sont lit de nuit ou court séjour dans un foyer, hôpital de jour, centre de jour. Les organisations d'aide donnent également des conseils sur ces questions.

Utile: ouverture envers l'employeur

L'aide peut venir de l'employeur si les soins aux parents nécessitent un engagement. "Vous devriez examiner la possibilité d'en parler ouvertement avec votre employeur, notamment parce que cette activité pourrait avoir des répercussions à long terme sur votre travail", conseille la Croix-Rouge. "Convenez d'un entretien avec votre supérieur, préparez-vous bien et mettez par écrit ce que vous souhaitez obtenir (par exemple, un aménagement des conditions de travail)." Peut-être est-il possible d'obtenir des congés non payés, des horaires flexibles ou du travail à domicile? L'article 36 de la loi sur le travail autorise, dans certaines circonstances, les soignants à refuser le travail supplémentaire et à exiger une pause de midi d'au moins une heure et demie.

Si les parents ne veulent pas aller dans un logement accompagné

Aide de voisinage

Ce type de soins est proposé par des institutions religieuses ou des particuliers. Des personnes serviables se chargent de toutes sortes de tâches, gratuitement ou contre une petite indemnité. Elles lavent le linge sale, tondent la pelouse ou préparent un gâteau pour les personnes âgées. Ils font également office de compagnons, lisent le journal ou font des promenades. Il s'agit là d'une possibilité optimale de soutenir les seniors robustes et les personnes isolées.

Soins mobiles

Dans le cadre des soins mobiles, des soignants des services sociaux se rendent chez les personnes âgées à l'heure. Ils s'occupent de la personne âgée: ils font sa toilette le matin, changent sa couche, l'habillent, la nourrissent et effectuent des actes médicaux. Souvent, les couples qui vivent entre leurs quatre murs et dont l'un des conjoints a déjà besoin de soins ont recours à cette possibilité. Les femmes et les hommes qui s'occupent de leurs parents à domicile y ont également recours. Les soins mobiles déchargent les proches lourdement chargés d'une grande partie de leur travail. Si les activités fatigantes comme l'hygiène corporelle sont déjà effectuées par le service de soins tôt le matin, il reste plus de temps pour la personne dépendante elle-même.

Maisons intergénérationnelles et communautés de vie pour personnes âgées

Dans ces formes d'habitat, c'est surtout la cohabitation qui est au centre. "Ensemble plutôt que seul" - telle est la devise. Une belle façon de vivre pour des seniors sociables et ouverts, peut-être déjà veufs.