Facebook Pixel
Santé

Allergie solaire: éruption cutanée qui démange en été

La peau est enflammée - et elle démange. Avec un traitement adéquat, l'allergie au soleil (photodermatose polymorphe ou acné de Majorque) et ses symptômes peuvent disparaître rapidement, explique le Dr Monique Stengel, spécialiste en dermatologie et vénérologie.

L'allergie au soleil peut survenir chez les enfants et les adultes.

Légende de la photo

La photodermatose polymorphe et son traitement - l'essentiel en bref :

  • Les rayons UV du soleil peuvent provoquer des démangeaisons, des boutons, des rougeurs, des nodules ou des vésicules, en particulier chez les personnes à la peau claire.
  • Les symptômes trouvent leur origine dans le diagnostic d'allergie solaire, également appelée photodermatose polymorphe.
  • Au cours de l'été, la peau s'habitue souvent à l'exposition au soleil et une réaction atténuée à la lumière se produit alors généralement.
  • Conseil: protégez votre peau avec des vêtements longs et de la crème solaire. Un traitement médicamenteux peut apporter un soulagement en cas de crise aiguë.

Dr Stengel, imaginez que les enfants ont joué au soleil. L'un d'eux pleure. Une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons s'est formée sur le dos de sa main. Comment les parents peuvent-ils reconnaître si ces symptômes sont une allergie au soleil ou des boutons de chaleur ?

Dr Monique Stengel : Une allergie solaire se développe toujours en plein soleil, sous l'effet des rayons UV, donc uniquement là où la peau est directement exposée au soleil. Elle se développe donc particulièrement souvent dans l'encolure, sur les côtés des bras, le dos des mains, les cuisses et les côtés du visage. Les boutons de chaleur, en revanche, se forment à cause d'une accumulation de chaleur, là où la peau est recouverte par des vêtements moulants ou des couches.

L'allergie solaire peut survenir à tout âge. Les personnes à la peau claire y sont toutefois particulièrement prédisposées.

La peau des enfants présente-t-elle particulièrement souvent une réaction aussi violente aux rayons du soleil ?

Non, l'allergie solaire peut survenir à tout âge. Mais les personnes à la peau claire y sont particulièrement prédisposées, souvent aussi celles qui ont une atopie, c'est-à-dire une prédisposition à la dermatite atopique et au rhume des foins. Sous nos latitudes, ce sont les femmes qui souffrent plus souvent d'allergie au soleil que les hommes. En Californie, en revanche, les femmes et les hommes sont aussi souvent touchés. Il manque encore une explication scientifique à ce phénomène.

Que se passe-t-il au niveau de la peau? Quelle est la cause des symptômes ?

Les rayons UV, surtout les UVA à ondes longues, qui pénètrent profondément dans la peau, peuvent déclencher des processus inflammatoires dans la peau. C'est ainsi que se forment des boutons, des rougeurs, des nodules ou des vésicules. Il n'existe pas de tableau unique de l'allergie solaire, car elle se présente différemment selon les personnes. C'est pourquoi l'allergie solaire porte également le terme médical de photodermatose polymorphe, c'est-à-dire multiforme. Toutefois, elle se manifeste toujours de la même manière chez la personne concernée.

Si l'on évite complètement le soleil, l'allergie solaire disparaît en quelques jours et ne laisse pas de traces durables.

Faut-il consulter rapidement un médecin pour traiter les symptômes et leur cause, la photodermatose polymorphe ?

Oui, il existe différents scénarios dans lesquels il est judicieux de consulter un médecin. Il faut par exemple se rendre chez le médecin si l'enfant ou l'adulte souffre de fortes démangeaisons. Il est également important de consulter un médecin lorsque l'allergie solaire est très étendue. J'ai récemment reçu un patient qui présentait des nodules rouges sur le haut et l'avant-bras, le décolleté et le visage. Enfin, il se peut que la personne concernée ou les parents ne soient pas sûrs qu'il s'agisse d'une allergie solaire. Ne s'agit-il pas plutôt d'une allergie de contact ou d'une éruption cutanée due à une infection virale ou à un médicament pris récemment ?

Avec quelle thérapie peut-on traiter cette allergie particulière, quels médicaments peut-on utiliser pour traiter les symptômes ?

La cicatrisation peut être favorisée par un mélange de zinc en vente libre. Le zinc a un effet anti-inflammatoire. En cas d'affection plus grave, les dermatologues prescrivent de la cortisone sous forme de lotion ou de crème rafraîchissante. Un antihistaminique en vente libre dans les pharmacies permet de lutter contre les démangeaisons. Si l'on évite complètement le soleil, l'allergie solaire disparaît en quelques jours et ne laisse pas de traces durables.

Au cours de la saison estivale, la plupart des patients s'habituent à la lumière. La peau est alors moins sensible.

Un membre de la famille atteint doit-il s'attendre à ce que la photodermatose polymorphe réapparaisse lors de sa prochaine exposition aux UV ou peut-il se protéger ?

L'allergie solaire se manifeste généralement au début de la saison estivale. Au cours de la saison estivale, la plupart des patients s'habituent à la lumière. La peau n'est alors plus aussi sensible. Mais la prédisposition à l'allergie solaire persiste. Elle peut donc réapparaître au début de l'été de l'année suivante.

Comment peut-on faire de la prévention? Avez-vous un conseil à donner ?

Mon conseil: adoptez une attitude raisonnable face au soleil, selon la devise "éviter, s'habiller, mettre de la crème". Sous nos latitudes, nous devrions éviter le soleil de midi entre 11 et 15 heures et rester à l'ombre. En outre, les vêtements à manches longues protègent bien du soleil. S'ils sont en coton ou en lin aéré, ils sont agréables à porter. Un chapeau de soleil prévient les cancers de la peau et les lésions précancéreuses du cuir chevelu et des oreilles, ainsi que les insolations.

Il est important d'utiliser un produit de protection solaire avec un facteur de protection solaire 50 plus correspondant.

Quelle protection solaire les personnes sujettes à un diagnostic d'allergie solaire doivent-elles utiliser ?

Il est important d'utiliser un produit de protection solaire avec un facteur de protection solaire 50+. Il existe des produits de protection solaire spécialement conçus pour les personnes allergiques au soleil. De tels produits de protection solaire sont exempts de graisses et d'émulsifiants, car ces deux substances sont considérées comme les principaux déclencheurs de l'acné de Majorque, une variante de l'allergie solaire.

On peut lire de temps à autre que le calcium, le bêta-carotène ou l'extrait d'Escherichia coli pourraient prévenir la photodermatose polymorphe ou l'acné de Majorque et qu'ils conviendraient comme traitement.

La prévention par la prise de calcium, de bêtacarotène ou d'extrait d'Escherichia coli est malheureusement décevante. Des études contrôlées n'ont pas pu prouver leur efficacité. Les familles peuvent donc économiser l'argent nécessaire.

Le Dr Monique Stengel s'y connaît en matière d'allergie solaire.

Le Dr Monique Stengel est spécialiste en dermatologie et vénérologie avec mention complémentaire en allergologie et naturopathie. Elle est mère de trois enfants et est spécialisée, entre autres, en dermatologie pédiatrique. Son cabinet privé de dermatologie se trouve à Starnberg.