Facebook Pixel
Santé

Blattes sauvages: inoffensives pour les enfants, dangereuses pour les femmes enceintes

Les vésicules irritantes de la maladie infantile de la varicelle sauvage sont gênantes. Alors que la varicelle, autre nom de l'infection, est inoffensive pour la plupart des enfants, elle peut être dangereuse pour les adultes. Surtout pour les femmes enceintes. Comment se protéger d'une contagion et que faire en cas d'évolution grave.

Pourquoi la blennorragie peut être dangereuse, surtout pendant la grossesse.

Feuilles sauvages: l'infection par la varicelle peut être dangereuse pour les adultes, une prudence particulière est nécessaire pendant la grossesse. Image: E+

Tout le corps est couvert de petites vésicules rouges - le cas est clair: varicelle ! C'est le terme médical utilisé pour désigner la célèbre maladie infantile de la varicelle. Pour beaucoup, la varicelle est également connue sous le nom de varicelle ou de blennorragie. Le terme médical varicelle est dérivé du nom de l'agent pathogène, le virus varicelle-zona, qui fait partie des virus de l'herpès.

Le nom varicelle exprime le fait que la maladie infectieuse se propage rapidement comme le vent et avec le vent, sous forme d'infection par gouttelettes. Les personnes atteintes sont déjà contagieuses avant que l'éruption cutanée typique de la varicelle n'apparaisse. Toute personne touchant les vésicules peut également être contaminée. Les adultes sont toutefois beaucoup moins susceptibles de contracter la varicelle que les enfants. En revanche, la maladie est plus grave chez les adultes et entraîne davantage de complications que chez les enfants. Les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli doivent être particulièrement vigilantes.

L'évolution de la maladie en cas de varicelle

Une dizaine de jours après l'infection, une légère fièvre et une sensation de malaise apparaissent, comme lors d'une infection grippale. La maladie est déjà contagieuse à ce moment-là. C'est alors que les vésicules rouges et les pustules qui démangent apparaissent sur le visage et le tronc. Elles peuvent également se propager et affecter les muqueuses. Il existe également un risque de contamination d'autres personnes au cours de l'évolution de la maladie des boutons de fièvre.

La varicelle dure environ cinq à dix jours. Les vésicules se dessèchent et tombent. Dans de rares cas, des complications telles que des méningites ou des pneumonies surviennent. Les complications de la maladie sont plus fréquentes chez les adultes. Chez les enfants, la maladie est généralement bénigne.

Le traitement de la varicelle chez les enfants se limite aux symptômes désagréables de la maladie, comme la fièvre ou les démangeaisons. Les médecins tentent d'atténuer les démangeaisons à l'aide de médicaments ou de lotions afin qu'un enfant ne se gratte pas. L'équipe médicale d'Onmeda dans l'Observateur recommande en outre de prendre soin de sa peau, de porter des vêtements aérés et de se reposer au lit.

Ainsi, les inflammations de la peau sont évitées et les taches rouges ne laissent pas de cicatrices. Lorsque toutes les vésicules sont desséchées et recouvertes de croûtes, il n'y a plus de risque de contagion. Cette maladie infantile, en soi bénigne, guérit généralement sans laisser de séquelles.

Varicelle pendant la grossesse

Chez les adultes qui contractent la varicelle sauvage pour la première fois, en particulier chez les femmes enceintes, la varicelle peut entraîner de graves complications lorsque les virus s'attaquent au cerveau, au cœur et aux poumons. Attention ! Le nouveau-né est également en danger !

Les femmes qui contractent la varicelle pendant la grossesse développent beaucoup plus souvent une pneumonie grave que les adultes qui ne sont pas enceintes. Dans environ un quart des cas, la varicelle pendant la grossesse entraîne une infection de l'enfant via le placenta. Selon le stade de la grossesse, l'infection de l'enfant à naître peut être asymptomatique, entraîner des lésions de la peau, de la moelle épinière, du cerveau, du squelette et des yeux ou provoquer une fausse couche. Si la mère est infectée juste avant la date d'accouchement, il se peut que le nouveau-né tombe gravement malade pendant les deux premières semaines de sa vie. Vous voulez tomber enceinte et vous n'avez pas encore eu le virus de la varicelle? L'OFSP vous conseille alors de vous faire vacciner.

L'immunité après la blennorragie

La bonne nouvelle: on n'a la varicelle qu'une seule fois dans sa vie. Une fois que les enfants ont surmonté la varicelle, ils sont généralement protégés à vie. Des anticorps spécifiques peuvent alors être détectés dans le sang de ces personnes. En Suisse, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), c'est le cas de 98% des adultes.

De nombreuses personnes sont passées par la varicelle sans s'en apercevoir. Dans de rares cas, chez les personnes immunodéprimées ou lorsque la maladie évolue très légèrement, une deuxième infection peut toutefois se produire. En outre, les virus inactifs restent dans l'organisme. Cela peut conduire plus tard à un zona chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Le zona (herpès zoster) est une conséquence tardive d'une infection sur cinq par la varicelle. Des virus qui sommeillent dans l'organisme pendant des années sans que l'on s'en aperçoive déclenchent soudain une inflammation douloureuse qui se propage des ganglions nerveux à la peau. Le diagnostic: zona. L'une des causes du zona (herpès zoster) est le virus varicelle-zona.

Même après la guérison de la varicelle, le virus varicelle-zona reste dans le corps. Il sommeille dans les ganglions nerveux près de la colonne vertébrale ou dans les veines du cerveau. "Une réactivation du virus varicelle-zona, qui prend alors la forme d'une éruption de zona (herpès zoster), se produit surtout à un âge avancé et en cas de déficience immunitaire", informe l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Recommandations de vaccination

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande à tous ceux qui n'ont pas encore eu la varicelle de se faire vacciner entre 11 et 39 ans. Il est toutefois déconseillé de se faire vacciner pendant la grossesse, car le vaccin contre la varicelle contient des virus vivants.

Dans ce cas, la vaccination doit être effectuée après l'accouchement. Lisez à ce sujet la fiche d'information de l'OFSP sur les recommandations de vaccination pour les femmes en âge de procréer.