Facebook Pixel
Santé

Qui paie les frais de traitement en cas de maladie à l'étranger ?

Les vacances sont souvent le point culminant de l'année. Quel désagrément lorsqu'un membre de la famille tombe malade justement pendant le voyage. La caisse maladie prend certes en charge une grande partie des frais de traitement, mais elle ne couvre pas toujours toutes les factures.

Malade à l'étranger - et maintenant ?

Que faire si les enfants tombent malades à l'étranger? Il est particulièrement important de bien se préparer aux vacances. Photo: iStockphoto - Thinkstock

Le matin, pendant les vacances à la plage, Ina joue encore joyeusement dans le sable. Mais l'après-midi, la fillette se met à pleurer. Soudain, elle veut retourner à l'appartement de vacances, au lit. Le soir, le thermomètre affiche déjà 40,1 degrés Celsius. La déglutition est douloureuse. Les parents craignent qu'Ina soit malade et qu'elle ait la scarlatine.

Heureusement, les parents ont pris leurs précautions avant de partir en vacances: ils ont ainsi demandé à leur caisse d'assurance maladie les adresses et numéros de téléphone importants auxquels s'adresser à l'étranger si un membre de la famille tombe malade. De même, à leur arrivée dans le centre de vacances, ils ont reçu des informations sur les médecins des environs. C'est rassurant.

Important à l'étranger: la carte européenne d'assurance maladie

Dans les pays qui font partie de l'Union européenne (UE) ou de l'Association européenne de libre-échange (AELE), la carte européenne d'assurance maladie assimile les touristes suisses aux autochtones. "Ils ont ainsi droit aux prestations médicales selon le droit de l'Etat de séjour, comme s'ils y étaient assurés", explique l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). En d'autres termes, les Suisses qui tombent malades à l'étranger et qui ont besoin de soins médicaux sont traités comme les nationaux. Ils ont droit aux mêmes soins médicaux que les autochtones et sont remboursés des mêmes frais. En règle générale, il n'est pas nécessaire d'avancer les frais de traitement en espèces.

Condition: il s'agit d'un traitement d'urgence. Il y a cependant toujours urgence lorsqu'un traitement médical est nécessaire pendant un séjour temporaire à l'étranger. Si vous vous rendez spécialement à l'étranger pour vous faire soigner, il n'y a évidemment pas d'urgence. Les assurances ne remboursent pas les opérations électives, comme celles de la hanche ou du ménisque.

La carte européenne d'assuré doit être présentée non seulement en cas de maladie, mais aussi en cas d'accident. L'institution étrangère d'assurance maladie transmet la facture à l'assureur maladie compétent en Suisse. En cas d'accident, l'assureur-maladie avance les frais, mais demande le remboursement des prestations à l'assureur-accidents.

La carte européenne d'assurance devrait donc toujours se trouver dans le portefeuille lorsque l'on part en vacances dans un pays de l'UE/AELE. En font partie: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Suède.

Malade à l'étranger: vous avez oublié votre carte d'assurance ?

Si vous avez oublié votre carte européenne d'assurance maladie, vous pouvez demander à votre caisse d'assurance maladie un certificat de remplacement dit provisoire. "Celle-ci peut vous être envoyée directement sur votre lieu de vacances ou être faxée. L'important est qu'elle arrive avant la fin du traitement", informe l'Institution commune des assureurs-maladie suisses. "Certaines caisses maladie disposent de numéros de service grâce auxquels vous pouvez obtenir une assistance téléphonique en cas de maladie ou d'accident à l'étranger".

Les assurances complémentaires peuvent être utiles

Malgré cette réglementation, une assurance complémentaire pour l'étranger peut être utile. En effet, les personnes qui tombent malades au sein de l'UE ne sont remboursées que des frais qui sont également pris en charge pour les autochtones. Le risque est donc de devoir payer le reste de sa poche, ce qui peut coûter cher. Exemple en France: en cas d'hospitalisation, il faut payer 20 % de la facture et un forfait journalier de 16 euros.

Les personnes qui voyagent en dehors de l'UE devraient de toute façon s'informer au préalable sur la réglementation des coûts en vigueur dans le pays. La première chose à faire est de s'adresser à sa propre assurance maladie. "Dans des pays comme l'Amérique du Nord, l'Australie et le Japon, les frais d'hospitalisation et de médecin sont souvent si élevés qu'ils ne sont pas couverts par l'assurance de base obligatoire", prévient la Chancellerie fédérale suisse. La caisse maladie paie au maximum le double du tarif qui serait à régler pour un traitement en Suisse.

Liens complémentaires

  • Mémentos sur l'assurance: Vacances à l'étranger: www.kvg.org
  • Un conseil médical par téléphone au tarif local: c'est ce que permet le centre suisse de télémédecine MEDGATE, téléphone +41 41 497 44 44, 24 heures sur 24. Les caisses-maladie suivantes prennent en charge les frais de recours à ce service: www.medgate.ch

Comment vous préparez-vous à partir en vacances? Écrivez un commentaire!