Facebook Pixel
Temps libre

Dans les cours d'autodéfense, les enfants apprennent plus qu'à se battre

Regula Schembri, formatrice en Win-Tsun, explique comment un cours d'autodéfense augmente l'estime de soi et rend les enfants plus sûrs et plus équilibrés.

Un cours d'autodéfense rend les enfants conscients d'eux-mêmes et des dangers.

Un cours d'autodéfense aide les enfants à se présenter avec assurance et à reconnaître les situations de danger. Image: iStock

Vous enseignez le WingTsun aux enfants à partir de quatre ans. Peut-on enseigner l'autodéfense à des enfants de cet âge ?

Regula Schembri: Oui, cela fonctionne même étonnamment bien. L'enfant apprend où sont ses limites et comment il peut signaler par sa posture qu'il n'aime pas quelque chose. En outre, nous entraînons l'enfant à se démarquer verbalement. Pour cela, nous faisons de petits jeux de rôle. Bien entendu, les petits apprennent aussi des techniques de défense simples, afin d'être mieux préparés plus tard pour les groupes plus âgés. Les mouvements de WingTsun entraînent en outre la motricité du corps.

Sur leur site Internet, les écoles de WingTsun de Suisse écrivent que vous accordez beaucoup d'importance à "l'identification des situations potentiellement dangereuses, au désamorçage des moments critiques et à la prévention". Comment faites-vous comprendre aux enfants ce qu'est une situation dangereuse et ce qu'elle n'est pas ?

J'explique toujours cela aux enfants de manière imagée: s'il sent beaucoup de cailloux dans son ventre, c'est-à-dire qu'il a un mauvais pressentiment, il s'agit probablement d'une situation désagréable et potentiellement dangereuse. Avec les enfants, il est facile de travailler avec des images et de manière ludique. Par exemple, je demande souvent aux petits de mimer des animaux ou des sentiments. Ils doivent se demander comment ils se comportent lorsqu'ils ont peur ou qu'ils sont heureux. Et de reconnaître ces sentiments chez l'autre aussi.

Les jeunes enfants peuvent-ils déjà s'exprimer aussi bien ?

Les petits remarquent souvent intuitivement qu'ils se sentent mal à l'aise dans une situation. Ils ne peuvent toutefois pas dire exactement ce qui les dérange. C'est pourquoi il leur est utile de s'entraîner à dire des choses simples, comme "stop" ou "laisse-moi tranquille". Cela les aide à maîtriser la situation. Les enfants plus âgés, en revanche, doivent dire plus précisément ce qu'ils ne veulent pas. Se défendre verbalement et bruyamment peut souvent déjà permettre d'éviter une situation dangereuse.

À quoi ressemble un cours typique de WingTsun pour enfants ?

Tout d'abord, je fais avec les enfants un enchaînement de mouvements de Wing Tsun qui permet d'exercer la concentration et la motricité fine. Ensuite, je fais des exercices d'affirmation de soi et j'imagine de petites situations. Que faire, par exemple, si quelqu'un veut m'attraper ou me bloquer le chemin en rentrant chez moi et comment l'en empêcher? Il s'agit toujours d'apprendre aux enfants comment désamorcer les situations critiques. En outre, chaque cours comporte des jeux qui favorisent le mouvement et des exercices de frappe. Le cours se termine par une partie théorique et de détente.

Les enfants ont donc aussi le droit de frapper fort pendant les cours ?

Oui, c'est toujours très amusant pour tout le monde. Ils peuvent se dépenser sur les coussins de frappe et découvrir à quel point ils sont forts. Beaucoup se rendent compte qu'ils ont plus de force qu'ils ne le pensaient.

En parlant de force. Le WingTsun s'adresse-t-il plutôt aux garçons qu'aux filles ?

Il y a un peu plus de garçons que de filles à l'entraînement, mais cela s'équilibre presque.

Ne serait-il pas important pour les filles de suivre un cours d'autodéfense ?

Oui, bien sûr. Mais les techniques d'autodéfense sont également très importantes pour les garçons. Ils sont certes la plupart du temps à l'origine de disputes et de conflits, mais ils sont aussi souvent victimes de violence. Pour les garçons, il est donc d'autant plus important qu'ils apprennent à reconnaître les situations dangereuses et à les désamorcer. Les filles sont généralement beaucoup moins impliquées. Elles doivent apprendre à ne pas paraître peu sûres d'elles et à se comporter avec assurance.

Y a-t-il aussi des enfants pour lesquels le WingTsun n'est pas adapté ?

Bien sûr, il y a toujours des enfants qui sont trop anxieux. J'essaie de les intégrer progressivement afin qu'ils puissent réduire leur anxiété. Car ce sont justement les plus anxieux qui ont vraiment besoin de l'enseignement.

Que conseillez-vous aux enfants dans des situations dangereuses? Prenons l'exemple d'un inconnu qui les aborde dans la rue et qui essaie peut-être même de les attraper.

Nous conseillons aux enfants de ne pas se laisser aborder dans la rue par des personnes inconnues ou de ne pas se laisser entraîner dans une conversation. Il est très difficile pour les enfants d'évaluer les intentions de l'adulte dans un moment aussi bref. C'est pourquoi il vaut mieux qu'ils continuent à avancer. Les enfants doivent se tenir à distance des personnes en voiture, car ils risquent d'être entraînés dans la voiture.

Les enfants qui suivent des cours d'autodéfense chez vous peuvent-ils se défendre contre des adultes beaucoup plus grands et plus forts ?

Oui, si les enfants ont appris les techniques de manière approfondie, c'est possible. Mais le plus important est de respecter des règles de comportement simples, comme par exemple ne pas partir avec des inconnus. Les enfants apprennent à observer les situations, à chercher des issues de secours et à rechercher des personnes pour les aider.

Ces comportements n'ont pas grand-chose à voir avec le fait de frapper.

Oui, car l'autodéfense consiste avant tout à éviter que des situations dangereuses ne se produisent. Empêcher la situation de danger est pour nous la technique de défense la plus importante. Mais pour les cas graves, les enfants apprennent bien sûr aussi des techniques de frappe simples avec lesquelles ils peuvent se défendre efficacement. Il s'agit par exemple de se libérer d'une main tendue ou d'une étreinte. Nous nous y exerçons régulièrement afin que la technique soit présente au moment de la peur.

Les sports de combat font l'objet d'un préjugé selon lequel ils rendent les enfants agressifs.

Bien sûr, il y a des enfants qui veulent exprimer leur agressivité en classe. Je peux aller les chercher en les faisant travailler de manière concentrée sur un exercice. Ils apprennent à gérer leur agressivité et peuvent se défouler au bon endroit. Les enfants agressifs ont souvent le même problème que les enfants anxieux, ils le gèrent simplement différemment: les uns réagissent à leur peur et à leur impuissance en se retirant, les autres deviennent agressifs. Grâce au cours d'autodéfense, les enfants apprennent à connaître de nouvelles issues.

Ne craignez-vous pas que vos élèves utilisent les coups de poing et de pied contre leurs camarades de classe ?

Les altercations dans la cour de récréation sont toujours un sujet de discussion. Les enfants doivent pouvoir se défendre de manière appropriée dans ce cas également. On ne pratique pas le WingTsun de manière agressive en tant qu'agresseur, car ce n'est pas un sport avec des compétitions. L'accent est mis sur la défense et non sur l'attaque.

Pourquoi pensez-vous qu'il est important pour chaque enfant d'apprendre l'autodéfense ?

Aujourd'hui, les enfants ont souvent du mal à percevoir leurs propres limites et à les communiquer clairement. Ils doivent pouvoir nommer ce qui les dérange. En outre, ils peuvent alors faire comprendre à leur interlocuteur que des conséquences suivront s'il recommence. Si les enfants peuvent se défendre, ils seront plus sûrs d'eux plus tard et auront plus de respect pour eux-mêmes et pour les autres. Car celui qui sait respecter ses propres limites respecte aussi celles des autres.

Entretien: Michèle Graf

Qu'est-ce que le WingTsun ?

Le WingTsun est une forme de kung-fu chinois dont les racines remontent à plus de 300 ans. Il existe plus de 40 écoles en Suisse et au Lichtenstein. Des cours sont proposés aux enfants à partir de quatre ans, ainsi que des cours parents-enfants. Le WingTsun enseigne des techniques d'autodéfense et développe la motricité du corps. Il n'y a pas de compétitions.

Regula Schembri enseigne à Küsnacht (ZH). Elle pratique le WingTsun depuis plus de 30 ans. plus