Facebook Pixel
Temps libre

Les enfants, aujourd'hui c'est l'Inde: quatre recettes simples

Une fois que l'on s'est familiarisé avec les ingrédients exotiques de la cuisine indienne, on se rend compte que de nombreux plats peuvent être préparés rapidement. Légèrement épicée, avec des couleurs riches et des saveurs exotiques, la cuisine indienne enthousiasme aussi les enfants !

Par Sigrid Schulze en janvier 2017

Saine et colorée: la cuisine indienne propose une multitude de plats qui conviennent également aux enfants. En effet, avec sa forte teneur en légumes et en légumineuses, la nourriture indienne est composée de nombreuses vitamines et minéraux. "La cuisine indienne maison est généralement fraîche, simple et rapidement préparée", explique Meera Sodha, auteur du livre de cuisine "Original Indian". Ce que l'on ne trouve pas au supermarché est disponible chez le marchand de légumes, dans les boutiques asiatiques ou biologiques, ou encore sur Internet.

Un petit conseil: la cuisine indienne implique un peu de piquant. Si vous souhaitez l'aborder en douceur avec vos enfants, choisissez pour commencer un peu moins de piment et de gingembre qu'indiqué.

Boulettes de légumes et de paneer au curry de yaourt

Ces boulettes juteuses contiennent des légumes et du fromage frais indien fabriqué à partir de lait de vache caillé: le paneer, également appelé "panir". La consistance du paneer acheté rappelle un peu celle du halloumi, car il est aussi ferme et peut être frit. Il n'est pas assaisonné. "Il est préférable de le faire dorer de tous les côtés avant de le mettre dans une sauce", conseille Meera Sodha.

Boulettes de légumes et de paneer au curry de yaourt

Image: Gräfe und Unzer/photographe: Wolfgang Schardt.

Temps de préparation: 1 heure

Voici ce dont vous avez besoin pour quatre personnes

  • 375 g de chou-fleur
  • 250 g de pommes de terre fermes à la cuisson
  • Sel
  • 1 bouquet de feuilles de coriandre
  • 1 morceau de gingembre (10 g)
  • 1 piment vert
  • 100 g de paneer
  • 70 g de farine de pois chiches (en vente dans les épiceries asiatiques ou biologiques)
  • 1 cc de garam masala
  • 3/4 l d'huile pour la friture

Pour la sauce :

  • 50 g de noix de cajou
  • 1 oignon
  • 2 cuillères à soupe d'huile neutre
  • 1 cc de poudre de curcuma
  • 500 g de yaourt

Voici comment procéder

Pour les boulettes, nettoyer le chou-fleur, le laver et le diviser en bouquets. Peler les pommes de terre et les couper en dés. Faire cuire les deux ensemble dans une casserole d'eau salée pendant une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Les égoutter dans une passoire et bien les laisser égoutter. Ensuite, les passer au presse-purée et les laisser refroidir.

Laver la coriandre et la secouer pour la sécher, arracher les feuilles. Hachez grossièrement la moitié des feuilles, réservez le reste. Peler et hacher le gingembre. Laver le piment, retirer la tige et le hacher avec les graines. Couper le paneer en dés et le réduire en fine purée avec la coriandre hachée, le gingembre et le piment à l'aide d'un mixeur-plongeur. Mélanger le mélange de paneer avec la masse de pommes de terre, la farine de pois chiches et le garam masala. Assaisonner le mélange avec du sel et former des boules de la taille d'une balle de ping-pong avec les mains.

Pour la sauce, moudre finement les noix de cajou. Eplucher l'oignon et le couper en très petits dés. Faire chauffer l'huile dans une grande casserole. Y faire revenir les noix de cajou et l'oignon à feu moyen pendant une dizaine de minutes en remuant. Ajouter la poudre de curcuma et faire revenir brièvement. Verser le yaourt et 150 ml d'eau. Laisser mijoter la sauce à découvert pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.

Entre-temps, faire chauffer l'huile de friture dans une casserole et y faire frire les boulettes par portions jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Retirer les boulettes de la casserole avec une écumoire, bien les égoutter et les dégraisser sur du papier absorbant. Les répartir sur un plat et les napper de sauce. Ciseler grossièrement les feuilles de coriandre réservées et en parsemer le dessus. Servir immédiatement.

Recette: "Cuisine indienne: Highlights de Bollywood", de Cornelia Schinharl, Gräfe und Unzer Verlag.

Garam Masala

"Garam Masala" se traduit par "mélange d'épices". En Inde, chaque famille compose généralement son propre mélange d'épices, qui se rapproche le plus du goût des petits et des grands. Il se compose par exemple de cardamome, de cumin et de coriandre, de cannelle, de poivre, de fenouil et de clous de girofle. De tels mélanges d'épices peuvent également être achetés prêts à l'emploi dans les magasins asiatiques.

Mung Dal aux raisins secs

Le dal est un plat quotidien typiquement indien à base de légumineuses décortiquées. Le mung dal est à base de haricots mungo. Ils donnent ici une bouillie nourrissante et bien assaisonnée avec un concentré de légumineuses !

Mung Dal aux raisins secs

Image: Gräfe und Unzer/photographe: Wolfgang Schardt.

Temps de préparation: 35 minutes

Temps de cuisson: 30 minutes

Voici ce dont vous avez besoin pour quatre personnes

  • 1/2 aubergine (env. 150 g)
  • 1 poivron rouge
  • 1 oignon
  • 1 morceau de gingembre (10 g)
  • 1 petit piment rouge
  • 1 cs de feuilles de curry
  • 1 cuillère à soupe d'huile neutre
  • 2 cc de graines de cumin
  • 1 cc de garam masala
  • 250 g de mung dal (haricots mungo décortiqués et coupés en deux, en vente dans les épiceries asiatiques)
  • 2 cuillères à soupe de raisins secs
  • 1 1/2 cuillère à soupe de raisins secs
  • 1 1/2 cuillère à soupe de ghee
  • 4 cs de noix de coco râpée
  • Sel

Voici comment procéder

Laver l'aubergine, la nettoyer et la couper en petits dés. Couper le poivron en deux dans le sens de la longueur, l'épépiner, le laver et le couper en petits dés. Éplucher l'oignon et le gingembre et les couper en petits dés. Laver le piment, enlever le pédoncule et le hacher finement avec les graines. Couper les feuilles de curry en très fines lamelles.

Chauffer l'huile dans une casserole et y faire revenir l'oignon à feu moyen pendant environ cinq minutes en remuant. Ajouter l'aubergine, le poivron, le gingembre, le piment et les feuilles de curry et faire revenir le tout pendant environ cinq minutes. Ajouter les graines de cumin et le garam masala et faire revenir brièvement. Ajouter le mung dal, les raisins secs et 750 ml d'eau et mélanger. Porter le tout à ébullition, couvrir et faire cuire à feu moyen pendant environ 30 minutes, jusqu'à ce que les haricots mungo soient tendres.

Chauffer le ghee dans une poêle et y faire dorer légèrement la noix de coco râpée en remuant. Assaisonner le dal avec de l'eau et le répartir dans des assiettes creuses. Servir saupoudré de noix de coco râpée grillée. Du riz basmati accompagne particulièrement bien ce plat.

Recette: "Cuisine indienne: Highlights de Bollywood", de Cornelia Schinharl, éditions Gräfe und Unzer

Ghee

Le ghee est du beurre clarifié, c'est-à-dire une graisse pure de beurre, que l'on trouve dans les magasins asiatiques ou les magasins bio. "Le beurre clarifié ne brûle pas, on peut donc bien l'utiliser pour rôtir. Il a néanmoins un goût de beurre très fin", explique Cornelia Schinharl, auteur du livre de cuisine "Indisch kochen: Highlights de Bollywood". Il est également possible d'utiliser du beurre clarifié ou de l'huile, qui offrent toutefois moins d'arômes.

Poulet Tikka cuit au four

Ce plat trouve son origine dans la Grande-Bretagne d'après-guerre. Il est né d'une tentative de combiner la cuisine indienne avec le goût britannique. L'expérience a été couronnée d'un succès durable: aujourd'hui encore, on trouve du poulet tikka mariné dans de nombreux restaurants indiens.

Poulet Tikka cuit au four

Image: © Éditions Dorling Kindersley.

Voici ce dont vous avez besoin pour quatre à six personnes

  • Huile de colza
  • 600 g de cuisses de poulet (sans peau ni os)
  • 1 morceau de gingembre (4 cm), pelé et grossièrement haché
  • 4 gousses d'ail, grossièrement hachées
  • 1 piment vert, grossièrement haché
  • Sel
  • 130 g de yaourt
  • 1/2 poivre de Cayenne
  • 1/2 curcuma moulu
  • 1/2 graine de cumin, pilée
  • 3/4 de cc de sucre
  • 1 cc de paprika doux
  • 1 cc de garam masala
  • quartiers de citron pour servir

Voici comment procéder

Préchauffez le four à 200 degrés Celsius. Tapisser deux plaques de cuisson de papier sulfurisé et les graisser finement avec de l'huile.

Retirer l'excédent de graisse des cuisses de poulet, puis les couper en morceaux d'environ trois centimètres sur deux et les mettre de côté dans un plat.

Écraser le gingembre, l'ail et le piment avec 1 pincée de sel dans un mortier pour obtenir une pâte. Ajouter la pâte à la viande de poulet avec les autres ingrédients et 1 1/4 de cuillère à café de sel. Mélanger soigneusement et couvrir. Laisser mariner plusieurs heures, mais au moins 15 minutes (plus c'est long, meilleur c'est).

Enlever l'excédent de marinade de la viande et répartir les morceaux uniformément et à distance sur les deux plaques. Cuire pendant 20 minutes, en les retournant après 10 minutes pour qu'elles cuisent uniformément.

Servir le poulet tikka sur des feuilles de salade et avec un quartier de citron.

Conseil: Servir avec une salade et un chutney au yaourt et à la menthe.

Bâtonnets de poisson du Bengale

Le fenouil, le cumin, la moutarde, le cumin noir et le fenugrec forment ensemble la poudre d'épices parfumée Panch Phoron. Elle confère à ce plat son goût unique.

Bâtonnets de poisson du Bengale

Image: © Éditions Dorling Kindersley.

Voici ce dont vous avez besoin pour quatre à six personnes

  • Huile de colza
  • 2 cc de graines de fenouil
  • 2 cc de graines de cumin
  • 2 cc de graines de moutarde
  • 2 cc de graines de nigelle
  • 1 cc de graines de fenugrec
  • 25 g de farine de blé
  • 10 g de farine de pois chiches (Besan, en vente dans les épiceries asiatiques)
  • 2 cc de poivre de Cayenne
  • 6 gousses d'ail, écrasées
  • 1 morceau de gingembre (6 cm), pelé et râpé
  • 1 1/2 cc de sel
  • 4 œufs
  • 600 g de filet de saumon ou de poisson blanc ferme (sans peau ni arêtes)

Pour la panure :

  • 200 g de mie de pain, achetée ou faite maison (à partir du pain de la veille)
  • Zeste râpé d'un citron bio
  • 2 cs de vert de coriandre, finement haché
  • 1 pincée de sel

Voici comment procéder

Préchauffez le four à 200 degrés Celsius et huilez finement une plaque de cuisson.

Pour la panure, mettre la mie de pain sur une assiette plate et la mélanger avec le zeste de citron, la coriandre et le sel. Réserver.

Pour la pâte, moudre le fenouil, le cumin, la moutarde, le cumin noir et le fenugrec dans un moulin ou dans un mortier jusqu'à obtenir une poudre fine. Mettre la farine de blé et la farine de pois chiches dans un saladier et les mélanger soigneusement avec les épices en poudre, le poivre de Cayenne, l'ail, le gingembre et le sel. Dans un deuxième bol, battre les œufs à la fourchette et les incorporer petit à petit au mélange.

Couper le poisson en lanières de deux centimètres de large et de six à huit centimètres de long.

Disposer le poisson, la pâte et la panure en ligne. Prendre une bande de poisson, la tremper dans la pâte, la secouer, puis la passer dans la chapelure pour la paner de tous les côtés. Procéder de même avec le reste du poisson.

Déposer les bâtonnets de poisson sur la plaque de cuisson et les faire cuire pendant 12 à 15 minutes. Servir entre deux tranches de pain blanc.

Conseil : Servir avec des frites Masal et un chutney de tomates.

Recommandations de livres

Cornela Schinharl aime la cuisine indienne colorée et variée. Dans "Indisch kochen: Highlights aus Bollywood", paru aux éditions Gräfe und Unzer, elle présente un éventail de délices indiens qui s'adaptent aux goûts locaux grâce à l'utilisation d'ingrédients locaux et à un assaisonnement discret.

"Original Indian" est le nom du livre des éditions Dorling Kindersley qui contient plus de 130 recettes familiales. On y trouve des recettes simples de cuisine familiale typique, de street food populaire, de currys parfumés, d'accompagnements colorés et de délicieux desserts. De nombreuses recettes, expliquées avec amour par la blogueuse culinaire Meera Sodha, sont issues d'une vieille tradition familiale.